Evergrande : Qu’en est-il de la crise du géant chinois de l’immobilier

//
Evergrande Chine
Evergrande : géant Chinois de l'immobilier - ©mbdaily news, FlickR Creative Commons

Evergrande est le second plus grand promoteur immobilier en Chine. Pourtant, il y a quelques semaines, l’entreprise a atteint une dette avoisinant les 300 milliards de dollars. Jusqu’à aujourd’hui, elle a du mal à payer l’ensemble de celle-ci. Mais que cache derrière la faillite de l’enseigne Evergrande ?

Une grosse somme de dette

L’immobilier en Chine a depuis un mois a été dans la crainte à cause de la faillite du géant chinois de l’immobilier Evergrande. La dette de 260 milliards de dollars de ce dernier affecte grandement l’économie du pays. Effectivement, l’enseigne engendre plus de 4 millions d’emplois dans le pays alors qu’elle a fait arrêter tous ses chantiers. Pourtant, malgré les solutions prises, Evergrande annonçait le 14 septembre que la société n’arrivait plus à honorer ses obligations.

Guangzhou Evergrande
Guangzhou Evergrande – ©Miles Glenn, FlickR Creative Commons

Fantasia poursuit la route

Ce n’est seulement pas Evergrande qui se trouve dans la situation de dette impayée. Le promoteur chinois de l’immobilier Fantasia n’a également pas pu payer sa dette de 205,7 milliards de dollars le lundi 04 octobre. Le responsable du groupe affirmait que le défaut de paiement a été dû à ses créanciers. Sinic a également baissé en note. À savoir que la notation a été mise par l’agence S&P Global Ratings.

Auparavant, le gouvernement chinois a toujours été présent pour secourir les entreprises en détresse. C’est en effet le cas du krach boursier  de 1 000 milliards de dollars. Pourtant, pour le cas d’Evergrande, il n’a pas encore mentionné s’il va aider ou non le groupe.

À cause de la covid-19

Ces dernières années, le marché immobilier de la Chine est en pleine expansion et a connu une forte croissance. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le groupe Evergrande s’est lancé dans une demande et une hausse de prix soutenues. Cela est dans le but de pouvoir lancer des projets de construction dans le monde entier. C’est à cause de cette croissance importante que le gros endettement a lieu. Effectivement pour bâtir, les promoteurs immobiliers doivent passer par la dette. Malgré la pandémie de Covid-19, cette stratégie n’a pas marché pour Evergrande et Fantasia.

Source NouvelObs

Précédent

Intervention de la Banque du Canada pour bloquer les taux d’intérêt

Suivant

Une assurance pour le télétravail existe désormais

Derniers articles de Finance