La Fed annonce une hausse importante du taux directeur

///
première banque USA

La Réserve fédérale américaine a relevé ses taux d’intérêt de trois quarts de point supplémentaires après sa réunion de mercredi. et devrait encore augmenter son taux directeur cette année. Elle donne la priorité à la lutte contre l’inflation. Le risque de récession menace plus que jamais l’économie américaine.

Les taux sont désormais entre 2,25% et 2,50%

Le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell, a annoncé que la banque centrale avait décidé de relever son taux directeur de 0,75 point de pourcentage pour contenir l’inflation, qui a atteint 9,1% en juin, un niveau “encore pire que prévu”. La croissance se poursuivra d’ici la fin de l’année, la première économie mondiale risquant de sombrer dans la récession.

Avant tout, lutter contre l’inflation : c’est le message de la Fed. Comme lors de sa dernière réunion, le comité de politique monétaire de la Fed a décidé à l’unanimité en juin de relever les taux d’intérêt de trois quarts de point dans une fourchette comprise entre 2,25% et 2,50%.

Elle a également confirmé un rétrécissement de son bilan, comme annoncé en mai. Le plafond de cette réduction passera à 95 milliards de dollars par mois en septembre, par rapport au plan actuel de 47,5 milliards de dollars.

Il s’agit de la quatrième hausse de taux depuis mars. Ainsi, sur une période de quatre mois et demi, la Fed a relevé ses taux au même rythme que de 2015 à 2018. De nouvelles hausses de taux devraient être nécessaires dans les mois à venir.

En tant que telle, la décision reflète l’urgence à laquelle les autorités américaines sont confrontées face à des augmentations de prix qui n’ont pas été observées depuis plus de 40 ans.

La Réserve fédérale nous a rappelé mercredi après la réunion du Comité monétaire de la Réserve fédérale (FOMC) que la lutte contre l’accélération de l’inflation mensuelle est une priorité absolue.

Des chiffres moins bons qu’espérés

En relevant son taux directeur de trois quarts de point de pourcentage, l’agence monétaire espère tout mettre en œuvre pour freiner la hausse des prix, qui a atteint 9,1% en plus d’un an en juin, son plus haut niveau depuis plus de 40 ans. Il s’agissait de la quatrième hausse consécutive des taux : 25 points de pourcentage en mars, 0,5 point de pourcentage en mai et 0,75 points de pourcentage en juin, les plus fortes augmentations depuis 1994. Les taux d’intérêt se situent désormais entre 2,25 % et 2,50 %

“L’inflation est beaucoup trop élevée”, a affirmé le patron de la Fed Jerome Powell lors de sa conférence de presse reconnaissant que la dernière donnée “était encore pire qu’attendu”.

Le but de ces hausses de taux est d’augmenter le coût du crédit afin de ralentir la consommation et l’investissement et, in fine, d’atténuer les pressions sur les prix. La décision a été prise à l’unanimité des 12 membres votants. Le comité monétaire de l’agence est au complet pour la première fois depuis 2013 sans aucun siège vacant.

La Fed espère un “atterrissage en douceur”, mais le ralentissement économique tant attendu pour faire baisser les prix pourrait s’avérer trop fort, ce qui pourrait peser sur le marché du travail et même pousser la plus grande économie mondiale en récession.

Selon les économistes de la banque centrale américaine, la Réserve fédérale a atteint un niveau neutre au-dessus duquel elle cessera de soutenir l’activité économique. La Fed a jusqu’à présent convenu d’une décision à l’unanimité d’augmenter les taux d’intérêt, il peut donc y avoir maintenant une divergence de point de vue. Certains gouverneurs sont ouverts à des hausses de taux plus importantes, tandis que d’autres mettent en garde contre les risques macroéconomiques.

Le taux d’intérêt directeur a été abaissé d’urgence entre 0% et 0,25% en mars 2020 pour soutenir l’économie face à la crise du Covid-19, et est resté dans cette fourchette jusqu’en mars de l’année dernière

Précédent

Le PDG de Binance porte plainte contre Bloomberg pour diffamation

Suivant

Hausse de la taxe foncière, quelles conséquences pour les propriétaires ?

Derniers articles de Banques