15 % des femmes sont des investisseurs avertis

/
investisseur femme
Investisseur femme - ©Keren Levand, CC0 Creative Commons

Les femmes sont très confiantes, et de plus en plus, en ce qui concerne les investissements financiers. L’intuition au cœur de l’action, elles privilégient particulièrement l’épargne par rapport à l’investissement. Capital.com, une plate-forme multi-actifs pour le trading de CFD qui permet à ses clients de bénéficier des fluctuations des actions, des matières premières et du marché de la cryptographie, a mené une enquête pour étudier les stratégies d’investissement des hommes et des femmes au Royaume-Uni.

Deux femmes sur trois sont des investisseurs débutants

Selon le récapitulatif des résultats de l’enquête publié par Capital.com, 65% des femmes au Royaume-Uni ont déclaré qu’elles étaient nouvelles dans le domaine de l’investissement. Par conséquent, 15 % des femmes jugent suffisante leur expertise en investissement et en marchés : elles sont informées des processus les plus tendances du marché. En outre les femmes savent étudier en profondeur un sujet sans s’éparpiller.

Et les hommes ?

Parmi la population masculine, 28 % d’entre eux déclarent appartenir à la catégorie des investisseurs avertis. Au total, 47 % des hommes ont confirmé avoir échangé des actions et trader en ligne au moins une fois. Au sein de la population féminine, seulement 29 % des personnes interrogées ont négocié des positions CFD (produits spéculatifs de haut risque) via des instruments numériques, comme l’ont révélé les recherches de Capital.com et OnePoll.

Investir est-il trop risqué pour certains ?

Interrogées sur la motivation à éviter le trading d’actions, 58 % des femmes pensent que ces instruments financiers sont trop risqués. Parmi les femmes, 52 % ne sont pas sûres d’être informés de tous les mécanismes et principes de négociation ainsi que des investissements en action. De plus, 22 % des femmes ont admis que les frais des courtiers en ligne traditionnels sont trop élevés. Les frais sont donc un frais à un investissement qui ne rapportera peut-être rien !

Jonathan Squires donne son avis sur le sujet

Jonathan Squires, PDG de Capital.com, en a conclu que les femmes sont plus intéressées par des instruments conservateurs axés sur l’épargne que sur l’investissement. Mais ce n’est pas l’unanimité, beaucoup de femmes apprécient le challenge et la prise de risques qui peut représenter l’investissement financiers sur le marché de la bourse. Nombreuses sont très habiles, averties et parviennent à spéculer efficacement.

D’après les résultats de l’enquête, les femmes investisseurs sont moins susceptibles d’investir ou de négocier en ligne si elles ne sont pas pleinement informées du risque qui y est associé. Une grande partie du trading et de l’investissement consiste à renforcer la confiance par le biais de la recherche, de l’éducation et de l’apprentissage. Quiconque n’est pas pleinement informé, ne devrait pas échanger. Ceci est valable pour les hommes, les femmes, les jeunes et même les plus aguerris.

Source UToday

Précédent

Immobilier Chine : Le début de la tourmente ?

Suivant

Comment avoir une meilleure exposition au BTC après l’entrée des ETF ?

Derniers articles de Finance