Fin d’année 2021 : une période compliquée pour les marchés financiers

/
trading bourse

La Bourse de Paris devrait chuter fortement à son ouverture lundi, et les mesures de confinement prises par plusieurs pays européens ont plongé le marché dans une atmosphère de prudence.

Les marchés boursiers font l’objet d’incertitudes

La détérioration de la situation sanitaire des Pays-Bas, de l’Autriche et de l’Allemagne, avec la mise en œuvre de restrictions de circulation, fait craindre que l’économie européenne ne ralentisse à nouveau. Les gouvernements du Royaume-Uni, de l’Espagne et de l’Irlande envisagent également d’éventuelles mesures de verrouillage, ce qui limite à nouveau l’appétit des investisseurs pour les actifs risqués.

“L’industrie des services, en particulier l’industrie du tourisme, est la plus vulnérable à ces restrictions d’interaction sociale”, a rappelé l’équipe de Goldman Sachs la semaine dernière. La banque d’investissement américaine estime que cette situation est d’autant plus perturbatrice que les fêtes de fin d’année sont une période importante pour les entreprises de voyages et de loisirs.

Les acteurs de la bourse restent vigilants

L’approche de la fin de l’année est généralement bonne pour la tendance haussière du marché boursier, mais compte tenu de la propagation rapide des variantes d’Omicron, il convient de faire preuve de prudence cette année.

Le directeur économique du NAB, Tapas Strickland, a déclaré: “Omicron devrait devenir le Grinch qui pique Noël en Europe.” “Selon les données de l’Organisation mondiale de la santé, chaque cas de COVID-19 causé par Omicron a doublé, même avec des vaccins efficaces, le risque que le système hospitalier soit submergé existe toujours », a-t-il déclaré.

Bien que la Réserve fédérale ait confirmé avoir resserré sa politique monétaire, éliminant ainsi une ‘énorme incertitude du marché, il est tout à fait incertain que le marché boursier connaisse une situation positive d’ici la fin de l’année. La tendance des cours est bonne cette année (le CAC 40 a augmenté de 25 % depuis le 1er janvier), et les investisseurs pourraient vendre les actions gagnantes de leur portefeuille avant de commencer à développer une nouvelle stratégie pour l’exercice 2022.

Qu’en est-il pour les marchés financiers américains ?

Vendredi, la Bourse de New York a fermé en baisse, même si les secteurs financier et énergétique étaient en tête des gains. Les investisseurs s’inquiètent du développement de l’épidémie et du resserrement imminent de la devise américaine.

L’indice Dow Jones a chuté de 1,48 % à 35 365,44 points, l’indice S&P 500 a chuté de 1,03 % à 4 620,64 points et l’indice composite Nasdaq a chuté de 0,07 % à 15 169,68 points.

La semaine dernière, l’indice Standard & Poor’s 500 a chuté de 1,9 %, l’indice Dow Jones de 1,7 % et l’indice Nasdaq de 2,9 %.

Les contrats à terme de Wall Street ont ouvert lundi, en baisse de 1,3% à 1,5%.

La prudence des investisseurs s’explique également par les niveaux d’inflation toujours élevés et les orientations plus restrictives adoptées par plusieurs grandes banques centrales, dont la Réserve fédérale.

Plusieurs valeurs à suivre aujourd’hui et cette semaine

Solutions 30

Robert Ziegler, qui occupe le poste de Chief Transformation Officer, quittera le poste le 31 décembre 2021. La poursuite du plan de transformation de Solutions 30 a été confiée au directeur juridique du groupe qui a été très impliqué dans le fonctionnement et la gestion du projet. La gestion et le développement de l’entreprise en Allemange seront sous la responsabilité du CEO Jörg Michael Faltermeier, qui a rejoint le groupe plus tôt en tant que directeur général.

TotatEnergies

TotalEnergies et ses partenaires ont remporté un contrat de partage de production (PSC) pour les champs de pétrole sous-sel d’Atapu et de Sépia, qui a été adjugé par l’Agence nationale brésilienne du pétrole, du gaz naturel et des biocarburants (ANP) dans le cadre de l’appel de ToR Surplus. La production de ces champs pétroliers permettra à la production de TotalEnergies au Brésil de passer de la date d’entrée en vigueur du contrat fixée fin avril 2022 à 30 000 bep/j en 2022, et de 2023 à 50 000 bep/j par jour.

Précédent

Fêtes de fin d’année : les tarifs des locations à la montagne flambent

Suivant

En 2022, le tarif des comptes à vue augmentera encore

Derniers articles de Bourse