Fin des expulsions sans relogement

/

Alors que la trêve hivernale prend fin, la ministre du Logement a déclaré qu’il n’y aurait plus d’expulsion sans solution de relogement.

Chaque année, le 15 mars, la fin de la « trêve hivernale » s’accompagne d’expulsions des locataires qui, le plus souvent, n’ont pas payé leur loyer. Les locataires sont alors à nouveau susceptibles d’être expulsés jusqu’au 1er novembre.

Durant cette période, Christine Boutin a rappelé aux Préfets, l’obligation de mettre en place des commissions de prévention des expulsions afin de trouver des solutions d’hébergement ou de relogement pour les locataires menacés.

Christine Boutin a précisé que les solutions de remplacement seraient de trois natures : soit l’hébergement, soit le maintien dans les lieux, soit le relogement.

Elle a par ailleurs ajouté que le dispositif devra garantir aux propriétaires de pouvoir être payés par l’intermédiaire d’une association qui se substituera au locataire défaillant lorsque « celui-ci est de bonne foi. »

Default thumbnail
Précédent

La réforme du crédit revolving impactera-t-elle le rachat de crédit ?

Default thumbnail
Suivant

2 010 sera l'année d'une reprise modérée...

Derniers articles de Brèves

sit venenatis, facilisis et, non dapibus sem, mattis commodo Praesent sed vulputate,