La fin du paradis des cryptos au Portugal ?

//
impot crypto portugal

Le nouveau ministre portugais des Finances, Fernando Medina, a déclaré vendredi que les crypto-monnaies seraient taxées. C’est une décision diamétralement opposée à l’image que l’État véhiculait jusqu’à présent dans l’univers de la blockchain.

Le Portugal prévoit de taxer les cryptos

Les passionnés de crypto ont aussi leurs paradis fiscaux. En Europe, on retrouve la Belgique, le Luxembourg, la Suisse et le Portugal parmi les pays qui taxent les plus-values ​​du contribuable provenant de l’utilisation de crypto-monnaies avec peu ou pas d’impôt.

Mais pour ce dernier pays, cela pourrait bientôt changer. Mardi 17 mai, le nouveau ministre portugais des Finances, Fernando Medina, a annoncé que les crypto-monnaies seraient bientôt taxées, selon les informations d’un site portugais retweeté par Le Journal du coin.

Le Portugal considère actuellement les crypto-monnaies comme un moyen de paiement et non comme un atout. Cependant, les crypto-monnaies n’y ont pas cours légal. Ainsi, ce statut exonère leurs titulaires du paiement des impôts et taxes sur leur patrimoine. Ainsi, seules les entreprises proposant des services de cryptographie sont actuellement tenues de payer un impôt de 28% à 35% sur leurs revenus.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de calendrier ni même de chiffres exacts pour la nouvelle mesure, mais Mendonça Mendes, le Secrétaire d’Etat aux affaires fiscales, a donné quelques réponses sur ce qui sera mis en œuvre. Le gouvernement a ensuite révélé plusieurs points concernant la future taxation de ces crypto-monnaies. La taxe sur les gains est prévue. Les crypto-monnaies peuvent également être soumises à d’autres taxes, telles que la taxe sur la valeur ajoutée ou le droit de timbre.

Une initiative venue de l’extrême gauche

Le parti d’opposition de gauche (extrême gauche) a proposé que les crypto-monnaies soient soumises à l’impôt sur le revenu des personnes physiques, au même titre que les autres types de gains.

Le parti souhaite que le gouvernement (le Parti socialiste) s’engage à ne plus faire du Portugal un “pays offshore pour les cryptomonnaies” : “C’est incroyable de voir comment le PS refuse de taxer les richesses créées en quelques secondes sur internet, tout en maintenant la TVA sur l’électricité et sans augmenter le salaire minimum sur fond d’inflation”, a fustigé un député. Encore faut-il que les passionnés de crypto soient des gens riches, et qu’ils gagnent beaucoup d’argent en quelques clics sur Internet.

La fiscalité des crypto-monnaies est plus nuancée par la ministre des impôts, Mendonça Mendes, qui comprend les défis techniques associés à de tels projets : « Nous évaluons en comparant au niveau international quelle est la définition des crypto-actifs, ce qui inclut les cryptomonnaies. Nous évaluons les réglementations dans ce domaine, que ce soit dans la lutte contre le blanchiment d’argent et la régulation des marchés, afin de présenter une initiative législative qui sert vraiment un pays dans tous ses aspects, et non une initiative législative qui fait la couverture d’un papier ».

Cette annonce est d’autant plus surprenante que la semaine dernière, l’Allemagne a annoncé qu’elle utiliserait le raisonnement opposé, pour les personnes détenant des crypto-monnaies détaxées pendant plus d’un an, mais le Portugal semble avoir fait un changement moins favorable à la cryptographie du point de vue de notre écosystème. En France, les gains en crypto-monnaies doivent être déclarés en euros et soumis à un impôt forfaitaire de 30 %.

Cependant, la communauté européenne du Bitcoin souhaitait que le Portugal soit le prochain paradis fiscal pour les crypto-monnaies. L’industrie de la cryptographie doit maintenant attendre les détails du régime fiscal prévu par le Portugal. Reste à savoir si le pays restera une destination attractive d’un point de vue de la fiscalité des cryptos.

Précédent

Wall Street enregistre sa plus forte baisse en une séance depuis plus de 2 ans !

Suivant

Carrefour fait passer ses entretiens d’embauche dans le metaverse

Derniers articles de Crypto