La finance durable du Luxembourg soutenue par le ministre des Finances

/
Luxembourg
Finance durable Luxembourg - ©GuentherDillingen, CC0 Creative Commons

Le ministre des Finances participe aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale auxquelles il prouve l’expertise de Luxembourg pour le domaine de la finance durable. De cette manière, il a mis en place une nouvelle initiative qui est en faveur des pays les plus vulnérables.

Aux assemblées annuelles du FMI et de la Banque Mondiale

Ce week-end, Pierre Gramegna a assisté les assemblées annuelles du Fonds monétaire international FMI ainsi que de la Banque mondiale à Washington. De nombreux grands noms ont bien évidemment participé à celles-ci. Parmi ceux-là, il y a Kristalina Georgieva qui est la directrice générale du FMI. Tharman Shanmugaratnam, le ministre coordinateur des politiques sociales de Singapour, fait aussi partie des personnes qui ont contribué aux assemblées.

En principe, celles-ci doivent mettre en avant de bonnes stratégies pour amplifier l’impact de l’allocation historique de droits de tirage spéciaux. À savoir que cette dernière est à hauteur de 650 millions de dollars et son adoption a déjà débuté depuis le mois d’août. Pour soutenir efficacement la reprise économique mondiale, une discussion concernant un transfert d’une partie des DTS vers les pays vulnérables a été réalisée. Ce projet se fait via un fonds  pour la résilience et la durabilité.

En ce qui concerne les DTS, ceux-ci font partie des réserves de change officielles de tous les pays membres du FMI. En ayant vu le jour en 1969, ils ont pour but de stabiliser le système monétaire  international en offrant des liquidités additionnelles.

Pierre Gramegna défend la finance durable de son pays

Durant les assemblées, le ministre des Finances Pierre Gramegna  mentionnait que Luxembourg est un pays qui se lance dans l’investissement de 1% de leur RNB. Celui-ci est dans le but d’aider le développement, surtout pour affronter le changement climatique ainsi que les crises futures. Il mentionnait que son pays reste particulièrement favorable en ce qui concerne la finance durable.

Le ministre met également en avant les principaux axes concernant un projet de budget 2022, avec le chef de mission Emil Stavrev. C’est une de ses stratégies pour relancer l’économie de Luxembourg afin de sortir facilement de la crise.

Il a également lancé un entretien avec Axel Van Trotsenburg à la Banque Mondiale pour éclaircir les idées concernant le rôle croissant de la finance climatique pour favoriser le développement durable.

Source Lequotidien

Précédent

Les fraudes de crypto au Royaume-Uni ont entraîné le vol de 200 millions de dollars en 2021

Suivant

Un deuxième ETF Bitcoin est négocié cette semaine, lancement de Valkyrie

Derniers articles de Finance