Fisc et comtes français en Suisse !

dans Finance/News

Le feuilleton de la guerre déclarée par le G20 contre les paradis fiscaux continue. Après les Etats-Unis, c’est désormais au tour de la France d’engager très concrètement la bataille contre ses contribuables qui ont déplacer des capitaux dans d’autres pays sans en aviser au préalable l’administration fiscale. Nicolas Sarkozy en a depuis longtemps fait l’un de ses principaux chevaux de bataille et c’est en appliquant la politique de son patron qu’Eric Woerth, le ministre du budget et des comptes, a signé la semaine passée un accord sur la double imposition avec la Suisse.

C’est un point essentiel, car en cas de fraude, il sera déormais possible de remonter vers l’usurpateur. Pour l’heure, ce sont quelque 3 000 dossiers qui seraient visés, ce qui représente la bagatelle de 3 milliards d’€uros…Le principe conclu entre les deux pays doit encore être ratidié par les Chambres des deux nations, ce qui devraint laisser encore un peu de temps aux personnes désireuses de régulariser leur situation. C’est d’ailleurs l’objectif avoué de Bercy qui a fait savoir que l’Etat français ferait preuve de clémence envers ses contribuables révélant des fonds non déclarés à l’étranger.

Pour les autres, qui espèrent sans doute que leurs fonds occultes passeront inaperçus, ce sera à la cellule de dégrisement d’intervenir…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*