FMI : Strauss-Kahn remplacé par Lagarde au FMI ?

dans Brèves/News

Le monde entier suit avec intérêt l’évolution du procès de Dominique Strauss-Kahn, l’ancien chef du FMI qui fait l’objet de 7 chefs d’inculpation et qui a en conséquence démissionné jeudi dans la journée. Se pose donc la délicate question de sa succession au sein du Fonds Monétaire et de plus en plus de sources font état de la canditature d’une de ses connaissances : Christine Lagarde, l’actuelle ministre de l’économie en place à Bercy.

L’Union avait placé un Européen en la personne de Strauss-Kahn à la tête du FMI et aimerait a priori conserver cette position stratégique incarnée en l’occurrence par Christine Lagarde. Plusieurs atouts plaident en la faveur de Lagarde de sa connaissance parfaite de l’anglais à son expérience en matière d’économie en passant par son goût avéré pour l’Amérique en général. Plusieurs voix au sein de la classe politique française, européenne et même mondiale se sont exprimées en faveur de sa canditature.

Mais l’accession à ce poste tant brigué par de nombreux pays est un terrain semé d’embûches pour Lagarde, car outre le spectre de l’affaire Tapie qui ne connait toujours pas un dénouement concret, il y a avant tout pléthore de candidats au FMI émanant d’autres puissances et plus particulièrement de pays émergents. La Chine semble être sur les rangs tout comme l’Afrique du Sud. Reste que Lagarde serait la première femme à diriger le FMI : un symbôle fort qui devrait être aprement discuté lors du prochain G 8 à Deauville.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*