Le fonds d’investissement SoftBank enregistre des pertes records

///

Softbank a connu un mauvais trimestre, notamment à cause du fonds d’investissement Vision Fund qu’ils ont créé pour les entreprises de nouvelles technologies.

Softbank annonce une perte d’environ 23 milliards d’euros

SoftBank Group est une société japonaise qui investit dans les nouvelles technologies. Au premier trimestre de leur exercice 2022/2023, ils ont enregistré une perte record, alors que les nuages ​​ont commencé à s’amonceler en raison d’une baisse mondiale des valeurs technologiques.

La société avait déjà enregistré une énorme perte pour son année se terminant le 31 mars 2022 et avait affiché un résultat négatif de 3 162,7 milliards de yens (environ – 23 milliards d’euros) au cours du trimestre avril-juin. Ceci contre un bénéfice de 761,5 milliards de yens (environ 5,53 milliards d’euros) au même trimestre de l’année précédente.

Le géant de la technologie avait réalisé un bénéfice net de 4 988 milliards de yens (37,8 milliards d’euros) dans le l’ensemble de l’exercice écoulé 2020/2021, qui est un record. En comparaison, la société Toyota n’a jamais réalisé plus de 2 500 milliards de yens de bénéfice net annuel (bénéfice annuel moins les dépenses annuelles). Record datant de l’exercice 2017 – 2018.

Ces résultats contrastent avec la perte de 962 milliards de yens (8,3 milliards d’euros) dont fait état SoftBank l’année précédente, indiquant que les résultats ont été en dents de scie, en raison de changements spectaculaires dans la technologie et les actions du marché.

Masayoshi Son, son PDG, a changé l’orientation de SoftBank pour devenir une société holding dans le secteur financier, spécialisée dans les investissements technologiques. Depuis lors, le marché est imprévisible pour l’entreprise.

SoftBank avait deux fonds Vision Fund 1 et 2 qui ont perdu beaucoup d’argent ce trimestre (plus de 2,8 billions de yens, soit 20 milliards d’euros). La société japonaise explique que ces pertes sont dues à la tendance mondiale à la baisse des cours des actions en raison de la hausse des taux d’intérêt et des craintes d’une récession économique due à l’inflation.

Des critères d’investissement désormais plus stricts

Au 31 mars 2021, Softbank avait investi un total de 154 milliards de dollars dans des entreprises technologiques. D’autres entreprises ont rejoint la firme japonaise pour profiter de son expertise et investir dans des entreprises et des pépites de valeur, c’était le cas d’Apple par exemple.

Lundi après-midi à Tokyo, Masayoshi Son, patron de Softbank, s’est entretenu avec des journalistes lors d’un briefing sur le plan de l’entreprise pour l’avenir. Son plan est de changer la direction de l’entreprise et d’apprendre des erreurs passées en resserrant les critères d’investissement, en faisant plus attention aux dépenses et en maintenant des liquidités élevées afin que l’entreprise puisse survivre à la récession.

Le marché n’a pas assez de place pour que les plus grandes entreprises deviennent publiques, de sorte que les critères pour lesquels les entreprises seront recherchées sont plus stricts.

Softbank a investi dans de nombreux dossiers encore en attente de règlement. L’un d’entre eux est Arm, une société qui devait être rachetée par Nvidia après l’annulation de l’accord (l’accord devait s’élever à 40 milliards de dollars). La société Nvidia a d’ailleurs annoncé s’attendre à une baisse de ses résultats.

Softbank espère qu’ils pourront rendre l’entreprise publique, afin qu’ils puissent faire plus de profits. Ils ont déjà réalisé un bénéfice de 5,6 milliards de dollars en introduisant Uber et Opendoor en bourse.

SoftBank a des problèmes à cause des centaines de sociétés privées dans lesquelles il détient des actions. La valeur de ces sociétés est difficile à estimer et ressort généralement lors de l’annonce des résultats.

SoftBank a investi beaucoup d’argent dans la licorne suédoise Klarna. Klarna propose des services de paiement différé et, en 2021, était évalué à 1,2 milliard de dollars. Cependant, en raison de la récente mauvaise performance de l’économie mondiale, la valorisation de la société a chuté de 85 % au cours de la dernière année.

Précédent

Baisse attendue des résultats de Nvidia

Suivant

Immobilier : les ménages se ruent sur les crédits pour ne pas laisser passer l’occasion

Derniers articles de Banques