Les fonds souverains ont atteint 10 500 milliards de dollars de capital

/
dollars billets américains

Le capital des fonds souverains a augmenté de 6 % pour atteindre 10 500 milliards de dollars en 2021, selon le rapport annuel du Global Sovereign Wealth Fund, une plateforme d’analyse et de recherche de données pour les fonds souverains. Les 10 premiers investisseurs (Norvège, Chine, Singapour, Abu Dhabi, Koweït, etc.) détiennent 70 % des actifs mondiaux. Le fort rebond des prix du pétrole et du gaz a profité aux fonds du Golfe et de la Norvège, qui investissent et font croître une partie de leurs revenus pétroliers et gaziers. Voici plusieurs éclairages sur la situation.

Des fonds étroitement liés aux marchés boursiers

Globalement, les fonds souverains, ou fonds d’Etats, représentent l’épargne nationale et les placements financiers de celui-ci. Il concerne souvent les fonds des pays émergents, notamment els pays pétroliers et asiatiques capables de dégager des excédents de liquidités liés aux évolutions des cours des matières premières. Ce sont des leviers de diversification économique importants.

Cette année, leur croissance de 6 % leur a notamment permis d’atteindre près de 10 500 milliards de dollars. Ils ont réalisé 106 milliards de dollars d’investissements stratégiques à long terme, en particulier dans des actions publiques et des actions privées, qui représentent ensemble plus de la moitié de leurs actifs. La croissance du capital des fonds d’investissement publics a diminué de moitié par rapport à l’année précédente (14 %).

Pendant l’année 2020, les fonds souverains ont en effet bénéficié d’un fort rallye général des marchés tiré par des politiques de soutien massives et coordonnées des banques centrales. Ils restent très dépendants de l’évolution du marché boursier, les fonds souverains mondiaux estiment que moins de la moitié (46 %) de leurs actifs sont investis en actions, 29 % en obligations et 12 % en actions non-cotées et 6% en immobilier.

Certains en ont profité pour vendre des titres et récupérer leur argent, et leurs États leur ont demandé de relancer une croissance durement touchée par la pandémie. Certains fonds (Russie, Malaisie, Koweït, Qatar, Nigeria, etc.) investissent également dans leur propre pays pour soutenir leurs activités ou certaines industries comme les compagnies aériennes.

Le fonds souverain égyptien injecte des fonds dans des usines de désalinisation de l’eau pour sa population. Son homologue nigérian construira un hôpital dans sa capitale.

L’Arabie Saoudite en tête des progressions

Le Fonds d’investissement public (PIF) d’Arabie saoudite est le 8e plus grand fonds au monde, avec un capital en croissance de 20 % au cours de l’année 2021 pour atteindre 480 milliards de dollars. Il est encore loin derrière le leader norvégien Petroleum Fund, qui gère 1 390 milliard de dollars. Mais il vise un rendement annuel moyen de 8 % à 9 % pour son portefeuille d’ici l’année 2030.

Cet objectif élevé l’a amené à prendre des risques, surtout au cours de la première année de la crise du Covid-19. L’an dernier, le fonds “a connu l’année la plus forte pour la croissance de la demande institutionnelle, et ses actifs dépassent désormais le Fonds national de sécurité sociale chinois (le fonds de pension d’État chinois créé en 2000)”, souligne la plateforme mondiale d’analyse des fonds souverains.

Le plus grand fonds souverain aujourd’hui est le Norwegian Government Global Pension Fund. Le nom commun est NBIM (Norwegian Bank Investment Management). Il gère plus de 1500 milliard de dollars d’actifs. C’est l’un des deux principaux fonds souverains de Norvège.

Il a été créé pendant les années 1990. Il investit des investissements à long terme dans les revenus de l’extraction d’hydrocarbures norvégiens, principalement dans des actifs étrangers. Épargner pour les générations futures est son objectif principal, clairement énoncé sur son site Internet et en tête de son rapport annuel. Depuis le premier investissement du fonds en 1998, sa performance annualisée est de 6,1 %. Durant cette période, le taux d’inflation était d’environ 1,77 %.

Précédent

Une vente record à New York : 190 millions de dollars pour un appartement

Suivant

Le maire de Rio de Janeiro veut convertir 1 % des fonds de la ville en Bitcoin

Derniers articles de Finance