Frais bancaires : les principales propositions du CCSF !

dans Brèves/News

La question des divers frais bancaire pratiqués par les établissements financiers est au coeur de l’actualité depuis maintenant plusieurs années, les associations de protection de consommateurs en ayant fait leur principal cheval de bataille en la matière. Plus récemment, c’est Christine Lagarde qui s’est appropriée le dossier instituant un comité de consultation qui a évoqué plusieurs grandes pistes. 31 propositions ont été faites. Quelles en sont les principales ?

L’un des points qui semble retenir l’attention de tous est la baisse des frais pratiqués en cas de dépassement du découvert autorisé en payant par carte de crédit . Les fameux AGIOS qui coûtent parfois jusqu’à 17 % de chaque dépense supplémentaire sont jugés très excessifs de sorte que le CCSF a suggéré de les baisser de 50 %. Une proposition qui ne donne pas franchement le sourire aux banques…

Autre suggestion : l’instauration d’une formule de forfait pour les packages bancaires qui font aujourd’hui l’objet de tarifications diverses et variées qui fluctuent de façon importante d’une banque à l’autre. Tel service est facturé tant en incluant ou non des options très difficiles à comparer; bref, un vrai casse-tête pour le consommateur qui ne s’y retrouve pas et qui n’a surtout que peu d’éléments pour établir des comparatifs.

Enfin, dernier élément encore une fois au coeur de l’actualité en raison de la condamnation de 11 grandes banques « pour entente » sur les chèques : la disparition du chèque ! Dans notre pays, la pratique du chèque est omniprésente et coûte aux banques qui le répercutent sur leurs clients sous forme de frais souvent opaques (frais d’envoi, etc…). Les destinataires des virements apparaitraient concrètement sur le compte débité et le détenteur du compte pourrait faire lui-même ses virements par internet ou via les distributeurs de billet qui auraient alors une autre fonction.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*