Les fraudes de crypto au Royaume-Uni ont entraîné le vol de 200 millions de dollars en 2021

/
royaume uni crypto
Arnaqur crypto au Royaume Uni - ©Paolo Feser, CC0 Creative Commons

Le nombre de délits liés à la cryptomonnaie au Royaume-Uni a considérablement augmenté au cours des neuf premiers mois de l’année 2021 en comparaison à l’année précédente, selon un rapport récent. La police locale explique que les mauvais acteurs s’approprient une fausse notoriété pour attirer les gens, crées de faux sites internet et des plateformes frauduleuses.

Les jeunes sont les plus en danger

Selon une récente couverture de Bloomberg, il y a eu 7 118 plaintes concernant des schémas répétitifs liés aux actifs numériques au Royaume-Uni entre janvier et octobre de cette année. Durant cette période, les victimes ont décidé de revendre près de 200 millions de dollars, soit 30 % de plus que l’ensemble de 2020.

Les jeunes investissent ; le manque d’expérience devient une cible facile

Les autorités soulignent que plus de 50 % des personnes qui se sont faites avoir avaient entre 18 et 45 ans. Investir dans le bitcoin ou les altcoins est très populaire. Les jeunes prennent de plus en plus part à cette tendance, le nouveau moyen d’investir son argent intelligemment. En effet, près de la moitié des moins de 30 ans choisissent le marché des cryptoactifs comme première option d’investissement. Il est donc fortement attendu qu’ils deviennent des cibles faciles pour les fraudeurs.

La police de la ville de Londres informe également de la tactique utilisée le plus couramment par les criminels ; ils attirent les gens vers de fausses mentions de célébrités, 79 % de tous les cas rapportés étaient axés sur ce modèle de tromperie. L’inspecteur en chef détective temporaire Craig Mullish a commenté le fait suivant :

Les signalements de fraude de cryptomonnaie ont considérablement augmenté au cours des dernières années. Cela signifie notamment que les criminels ont une plus grande facilité à approcher des victimes sans méfiance avec des opportunités d’investissement frauduleux.

En parlant de tels stratagèmes, Steve Wozniak, informaticien basé en Californie, a déposé une plainte contre YouTube l’année passée. Selon lui, la plateforme n’a pas pris les mesures nécessaires pour empêcher les fausses récompenses en Bitcoin de circuler, avec son visage gravé dessus. Un an plus tard, il perd cependant l’affaire en raison d’un manque de solidité de ses arguments, pour lui faire remporter la victoire devant le tribunal.

Le Royaume-Uni ; le paradis des escrocs de crypto

Le Royaume-Uni est classé comme étant le « paradis » pour les fraudeurs du pays lorsqu’il parle de délits liées à la cryptomonnaie. C’est du moins ce qu’a exprimé récemment David Lindberg, directeur général de la banque de détail chez NatWest. Ce dernier raconte qu’il n’a jamais vu de pire place de marché que le Royaume-Uni pour les escroqueries. La solution serait que le gouvernement britannique, la police, les banques et les opérateurs de réseaux sociaux unissent leurs forces !

La fraude et les escroqueries sont une industrie à part entière, les chefs de bandes sont intelligents et ils bougent vite. Il est navrant de voir comment ils essaient de détruire des vies.

Le directeur de banque a également averti que certains des mauvais acteurs créent de faux sites Web sur lesquels la population peut investir dans le Bitcoin, l’Ethereum et d’autres cryptomonnaies. Pendant ce temps, les fraudeurs amassent l’argent des citoyens et détruisent pitoyablement des projets de vie.

Source CryptoPotato

Précédent

Economie : Arnaud Montebourg fustige le bilan désastreux du président Macron

Suivant

La finance durable du Luxembourg soutenue par le ministre des Finances

Derniers articles de Crypto