FTX : plus de 3 milliards de dollars de dettes !

/
plateforme ftx

FTX, considéré comme l’un des plus grands échanges de crypto-monnaie, a fait faillite en quelques jours seulement. Le montant dû à ces créanciers varie de 21 millions de dollars à 226 millions de dollars, pour un total d’environ 3,1 milliards de dollars, selon des documents judiciaires.

3,1 milliards pour les 50 plus gros créanciers

Fondée en 2019 par Sam Bankman-Fried, FTX est rapidement devenue l’une des plus grandes plateformes du secteur et était considérée comme l’une des plus fiables. L’entreprise était présente dans de nombreux secteurs, dans le sport notamment. Mais elle s’est effondrée début novembre, quelques jours après que des rumeurs sur ses finances fragiles soient apparues. FTX a rapidement échoué à répondre aux demandes de retrait de ses clients.

L’échange de crypto-monnaie en faillite FTX doit quelque 3,1 milliards de dollars à ses 50 plus grands créanciers, selon un document judiciaire consulté dimanche par l’AFP. Le montant dû à ces créanciers anonymes varie de 21 millions de dollars à 226 millions de dollars.

Le groupe a annoncé son dépôt de bilan le 11 novembre et annoncé la démission de son patron dans la foulée. Son successeur, John Ray III, a déclaré samedi avoir procédé à une revue stratégique des actifs du groupe et de ses nombreuses filiales pour décider quels actifs vendre ou restructurer.

Dans des dépôts administrés par le tribunal des faillites du Delaware, il a précisé que la liste des 50 plus gros créanciers et les montants dus peuvent changer en fonction des informations qu’il réussira à récupérer.

Comment FTX en est arrivé là ?

Début novembre, le média professionnel CoinDesk a révélé que les 14,6 milliards de dollars d’actifs détenus par la plateforme de trading FTX Alameda Research était principalement lié au token FTT lancé par FTX.

Plus précisément, cela signifie que les actifs de l’entreprise sont principalement basés sur les crypto-monnaies et qu’Alameda Research risque d’être insolvable si les crypto-monnaies chutent fortement ou si les investisseurs développent une méfiance. Un scénario qui rappelle l’affaire de la blockchain terra luna.

Le dimanche 6 novembre, “CZ” a annoncé que sa plateforme, qui possédait du busd et ftt pour environ 2,1 milliards de dollars suite à un accord avec FTX, avait décidé de se débarrasser de tous ses FTT.

Quelques heures plus tard, on apprenait qu’un transfert très important (plus de 20 millions de FTT, soit 530 millions de dollars) avait été effectué. Le transfert qui a fait chuter le prix de cette crypto-monnaie FTT et a commencé à avoir un impact sur le marché de la crypto.

Deux jours après l’annonce de Binance, FTX a stoppé tous les retraits possibles par les utilisateurs sur ses principaux portefeuilles, y compris les blockchains Ethereum, Solana et Tron. SBF a d’abord affirmé sur Twitter que “FTX va bien”, ainsi que les actifs de ses utilisateurs, mais a finalement supprimé le tweet.

Les choses semblaient se détériorer pour FTX dès le printemps dernier, lorsqu’Alameda Research a subi une série de pertes liées au trading lors du crash du marché, d’autant plus que SBF a tenté d’agir en tant que “sauveur” de l’écosystème. FTX aurait prêté à Alameda jusqu’à 10 milliards de dollars alors que la société possédait plus de 20 milliards de dollars d’actifs.

Les utiliateurs de FTX pourront-ils récupérer leurs fonds ?

Les utilisateurs de FTX ne sont pas au bout de leurs surprises. Au-delà du gel de leurs fonds : FTX a été piraté le week-end dernier, après avoir déclaré faillite.

Jusqu’à présent, la situation semble bien plus compliquée que lorsque Mt Gox a fait faillite en 2014. Suite à la faillite de l’entreprise et au piratage de la plate-forme, de plus en plus d’informations ont fait surface sur la situation financière de FTX.

Après un long processus, il sera peut être possible pour les utilisateurs de ne récupérer qu’une fraction de leurs actifs. Dimanche, la police des Bahamas, où FTX a son siège, a déclaré qu’elle enquêtait sur la plate-forme FTX.

Le manque de transparence de FTX, qui était de loin considérée comme l’une des plateformes les plus populaires du marché, voire la deuxième après Binance, et travaillant en étroite collaboration avec les régulateurs, peut inciter les autorités de plusieurs pays à durcir le cadre réglementaire des crypto-monnaies, en particulier aux États-Unis.

Précédent

Les crypto à avoir en portefeuille l’année prochaine !

Suivant

Sorare parvient à trouver un accord avec le régulateur

Derniers articles de Crypto