G20 Finance : le soutien à l’économie doit encore continuer

/
g20
Réunion du G20 - ©www.g20.org

À Washington, les ministres de Finances ainsi que les banquiers centraux appartenant au groupe G2 se sont réunis. Mercredi dernier, ils ont pris la décision d’éviter toutes démarches permettant tout retrait prématuré du soutien à l’économie. Pour ce faire, ils s’engagent à surveiller de près les pressions inflationnistes.

Aucune diminution pour le soutien monétaire

Selon un communiqué publié suite à la réunion des ministres de Finance et les banquiers centraux du G20, ces personnes sont toujours prêtes à soutenir la surprise. Elles évitent tout retrait prématuré de toutes mesures de soutien. Cela est bien évidemment dans le but de maintenir une certaine stabilité financière tout en assurant une bonne viabilité budgétaire sur le long terme. C’est la raison pour laquelle les Banques centrales ont pris le soin de surveiller de près toute modification de prix. Elles s’engagent également à informer de manière transparente.

Effectivement, le phénomène d’inflation qui a touché les pays du monde entier a un impact sur l’économie. Cette inflation s’est beaucoup accélérée depuis la pandémie de Covid-19.

Les grands argentiers se sont réunis

La Réserve fédérale américaine ou la FED doit ce mois-ci prendre la décision sur la réduction ou non de son soutien monétaire. Pourtant, vu la situation d’aujourd’hui, les ministres de Finances et de nombreux banquiers affirment que réduire  ce dernier n’est encore pas une bonne idée. C’est pourquoi ils ont pris le soin de se réunir à Washington. Cette réunion se fait à l’occasion des réunions d’automne du Fonds Monétaire International ou FMI durant laquelle la Banque Mondiale y participe.

D’après les grands argentiers, ils vont se charger de trouver des moyens  pour limiter la réduction des soutiens monétaires. Ils feront en sorte que les personnes les plus affectées par la crise sanitaire puissent encore profiter d’aides financières. Cela peut en effet concerner les femmes, les jeunes ainsi que les travailleurs au noir.

Une baisse pour la croissance mondiale

La prévision de croissance mondiale du FMI est baissée de 5,9%  pour cette année. Le groupe a prévenu une importante disparité dans la reprise concernant la vaccination de la population des pays en développement. Au cours des prochains mois, les pays à revenu faible doivent profiter de la vaccination.

Source Lexpress

Précédent

Comment couvrir les risques lors du trading de crypto ?

Suivant

Banque Postale : Fin des financements énergies fossiles en 2030

Derniers articles de Finance