Gestion de patrimoine : assurance vie ou contrat de capitalisation ?

/

Le placement financier préféré des français, l’assurance vie, a fort à faire face au contrat de capitalisation. Outils parfaitement complémentaires pour une gestion avisée et diversifiée de votre patrimoine, l’assurance vie et le contrat de capitalisation présentent des caractéristiques à la fois similaires et dissemblables.

Moins répandu que l‘assurance vie, le contrat de capitalisation n’en est pas moins intéressant d’un point de vue fiscal et financier. Le différence notoire réside dans le fait que le contrat de capitalisation est soumis aux droits de succession au décès du souscripteur là où l’assurance vie permet de transmettre un capital sans frais de succession.

Néanmoins, le contrat de capitalisation est attractif à bien des égards. Ce produit de gestion de patrimoine permet effectivement de ne déclarer au fisc que sa valeur nominale et ce temps que le contrat n’est pas clôture. Ainsi, les plus-values éventuelles sont exonérées d’ISF. Rappelons que, comme dans un contrat d’assurance vie, le décès du souscripteur n’entraine aucunement la fermeture du contrat de capitalisation et que par voie de conséquence l’avantage fiscal perdure. La donation de ce type de contrat peut être assorti d’une clause d’inaliénabilité du capital.

Voilà donc un cadre fiscal qui permet de transmettre un capital à ses enfants et petits enfants en toute sérénité.

Default thumbnail
Précédent

Déduction d'impôt pour frais d'accueil ?

Default thumbnail
Suivant

Mise en location d'un logement acquis avec un prêt à taux zéro ?

Derniers articles de Epargne

mattis consequat. elit. accumsan Nullam justo efficitur. tempus suscipit ipsum leo