Guerre du pétrole, Donald Trump menace l’Iran

/
Gisement de pétrole - ©Raimond Castillo, CC0 Creative Commons

La situation du prix du pétrole a mené à des tensions considérables entre les États-Unis et le Téhéran. En effet, le président américain actuel Donald Trump menace directement de détruire tout bateaux iraniens se dirigeant de façon hasardeuse vers des navires américains à travers le Golfe.

La montée du prix du pétrole

Suite au désordre historique du moment, les prix du pétrole ont connu une rehausse très considérable en un temps record. L’augmentation constante des cours de l’or noir constitue particulièrement l’origine des tensions entre deux grands pays que sont l’Iran et les États-Unis. Cela se traduit également par une baisse considérable du taux de la demande. En effet, cette situation est particulièrement liée à la pandémie du coronavirus ainsi que la capacité des installations de stockage.

Concrètement, les barils ont connu un rebondissement de près de 6% ce jeudi matin vers 8h20. En outre, le WTI ayant prévu une livraison au mois de juin a connu un retentissement de près de 19% suite aux déclarations de Donald Trump, mettant en exergue la destruction de tous navires iraniens localisés dans le Golfe : la région-clé favorisant le transport pétrolier dans le monde.

La situation des réserves de pétrole aux États-Unis

D’après Washington, plusieurs vedettes rapides des Gardiens de la Révolution de l’Iran ont croisé plusieurs fois les navires américains patrouillant dans le Golfe. Selon un rapport diffusé par l’Agence américaine d’information sur l’Énergie ou l’EIA, les réserves américaines de brut ont connu une augmentation allant jusqu’à 15 millions de barils ou MB et se sont par la suite restaurées à un taux de 535 MB. À Cushing, particulièrement dans l’Oklahoma, un grand nombre de barils sont stockés. Effectivement, ils constituent la référence au WTI du pays.

Le rehaussement de ces réserves est de 5 MB au total, ce qui tente d’atteindre le taux maximal. En outre, les diverses réserves américaines notamment d’essence et de produits raffinés se sont également accentuées. Par ailleurs, la consommation hebdomadaire a redescendu notamment tout le long du confinement.

La baisse considérable de la demande mondiale

Selon les chercheurs, ces tensions géopolitiques ne présenteront aucune conséquence durable dans le cas où les réserves sont pleines. Cependant, la hausse des prix dépend particulièrement de l’action coordonnée immédiate de l’OPEP+++ (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Le but est de pouvoir limiter la glissade ainsi que les éventuelles reprises considérables au niveau de la demande en mois de mai. Face à cela, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole ainsi que leurs alliés ont établi un accord pour une réduction de production à un taux de 10MB par jour.

Cette décision a été prise pour tenter de raviver les marchés étant donné que la demande mondiale s’est considérablement réduite depuis le mois de Décembre avec l’apparition du coronavirus. Aussi, la situation de confinement ainsi que les restrictions de voyage entrainent la baisse considérable du prix de l’or noir ces dernières semaines. Cela implique donc le remplissage de la totalité des installations de stockage.

La position de l’Iran face à ce changement

Vis-à-vis des circonstances tournant autour de l’instabilité de l’exportation de l’or noir, l’Iran a, de son côté, pris la décision de mettre en œuvre un tout premier satellite militaire. Ce propos a aussitôt suscité l’attention des États-Unis. Ces derniers ont dénoncé cette situation en accusant Téhéran de développer des programmes des tirs de missiles masqués.

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a d’ailleurs alerté l’Iran d’être dans l’obligation de rendre des comptes. En effet, le Golfe constitue un passage majeur faisant en sorte d’assurer l’exportation du produit brut vers un grand nombre de marchés mondiaux. Cet axe favorise d’ailleurs un regain considérable de tension qui a assurément un impact dans l’augmentation sur les cours de l’or noir.

Précédent

Tout savoir sur la mainlevée hypothécaire

Suivant

Le livret A : perpétuelle évolution de 1818 jusqu’à nos jours

Derniers articles de Finance

Donec Phasellus ut Aliquam risus. consequat. dapibus venenatis mattis nec velit, tempus