Guerre en Ukraine : comment protéger ses placements contre l’inflation ?

///
inflation placement

Alors que l’inflation annuelle en France pourrait facilement dépasser 3 % aujourd’hui, la guerre en Ukraine pourrait encore faire grimper les prix. Voici les placements qui vous protégeront le mieux d’une inflation galopante.

L’inflation partie pour durer ?

Autrefois décrite comme transitoire, l’inflation post-pandémique persiste maintenant depuis plus de six mois. Les prix à la consommation en France ont bondi à 3,6 % en février, contre 2,9 % en janvier, pour le 12ᵉ mois consécutif. En Italie, l’inflation était de 5,7% le mois dernier, la plus élevée depuis 1995.

Ne vous attendez pas à ce que l’inflation baisse dans les prochaines semaines. En fait, le conflit en Ukraine est susceptible d’exacerber les pressions inflationnistes induites par la hausse des prix des matières premières.

La majeure partie du gaz naturel, du charbon et du pétrole utilisé en Europe provient de Russie. “La Russie est aussi l’un des principaux producteurs de blé. La moitié des produits agricoles ukrainiens sont expédiés vers l’Europe”, a souligné Vincent Boy, analyste chez IG France.

S’il n’y a pas de protection parfaite contre l’inflation, il y a de multiples pistes à explorer : l’or ou même les monnaies numériques, l’immobilier, d’autres actifs physiques comme les forêts ou les vignobles, les matières premières, les obligations indexées sur l’inflation, certaines actions.

La solution n°1 : l’or

En matière de protection contre l’inflation, le premier actif qui vient à l’esprit est l’or, surtout lorsque les taux d’intérêt réels sont proches de zéro, voire négatifs. Dans cette configuration, l’or peut être utilisé comme couverture contre l’inflation. Il a été considéré comme un remède à travers l’histoire, en particulier en période d’hyperinflation.

Les monnaies numériques entrent également dans la même catégorie, elles suscitent donc actuellement l’intérêt dans le cadre d’une politique monétaire très accommodante.

Immobilier, forêts, art…

D’autres investisseurs préfèrent se tourner vers l’immobilier : les revenus locatifs augmenteront sans doute avec la hausse des prix et des salaires, mais cet ajustement des loyers peut prendre du temps et la hausse initiale des taux d’intérêt provoquée par l’inflation peut éroder la valeur du bien. Certaines personnes se focaliseront sur les forêts, les vignobles, les vins fins, l’art, voire même les meubles anciens ou les montres de luxe, mais les particularités de ces actifs rendent leurs valorisations futures dépendantes de multiples paramètres, et pas seulement d’un simple problème d’inflation.

Investir dans les matières premières est également une piste à explorer, car les hausses des prix des matières premières sont souvent étroitement liées aux cycles d’inflation.

Les marchés boursiers

Les actions sont des valeurs dont le chiffre d’affaires croît au rythme de l’inflation, à condition que la priorité soit donnée aux valeurs pouvant imposer des hausses de prix aux clients et même aux banques qui bénéficieront de l’inévitable hausse des taux d’intérêt que l’inflation entraînera. Il faut aussi faire attention à ne pas sélectionner des entreprises surendettées qui seraient durement touchées par des taux d’intérêt plus élevés.

L’avantage d’une obligation indexée sur l’inflation est qu’elle a un pair et une valeur d’achat indexés sur l’inflation, mais gardez à l’esprit que le prix de l’obligation sera inversement proportionnel au taux d’intérêt réel, de sorte qu’une forte hausse des taux d’intérêt affecte négativement la valeur de l’obligation.

En combinant les actifs ci-dessus, nous pouvons espérer construire une allocation plus résistante à l’inflation, en gardant à l’esprit que la valeur de ces investissements variera en fonction de divers facteurs, dont certains peuvent parfois affecter les capacités de résistance à l’inflation.

Le sujet est donc complexe et il n’y a pas de solution évidente pour se protéger d’une inflation qui n’a pas toujours la même origine, ce qui ajoute à la complexité du choix des actifs protecteurs.

Précédent

Le Bitcoin va devenir une monnaie légale dans une ville en Suisse

Suivant

Anonymous offre 52 000$ en Bitcoin par char russe offert à l’Ukraine

Derniers articles de Bourse