Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Hausse du pétrole et baisse des impôts aux Etats-Unis

dans Finance/News

C’est dans le sillage d’une Bourse de Tokyo qui a clôturé en hausse de 2.07 % cette nuit que le Cac 40 a ouvert ses portes dans le vert à +0.52 % pour l’heure, c’est à dire à 3 366 points. Cette tendance s’inscrit dans le sillage de la hausse du pétrole liée au conflit du Proche-Orient qui profite à la plupart des pétroliers. Ainsi, Total et consorts devraient bénéficier de la remontée des cours du brut entrainant les places financières du globe. La remontée du baril de pétrole sera l’un des premiers dossiers à gérer pour le nouveau patron d’Air France-KLM qui remplace Spinoza à la tête du groupe. Parallèlement, le groupe devra gérer sa prise de participation dans le groupe italien Alitalia à hauteur de 25 %, ce qui devrait représenter 250 à 300 millions d’€uros. Le choix du partenaire de la compagnie italienne devrait être rendu public dans la semaine.

Sur la scène internationale, on notera les turbulences du côté des Etats-Unis avec un Barack Obama et son équipe contraint de revoir dès à présent leur stratégie de relance économique. En effet, les premières injections de liquidités ne semblent pas avoir eu l’effet ecompté sur la consommation des ménages américains et le nouveau Président américain s’oriente vraisemblablement vers un abaissement des impôts qui pourrait représenter jusqu’à 300 milliards de $, c’est à dire quelque 40 % du montant du plan…

Dans l’Hexagone, on soulignera la prise de pouvoir du nouveau patron du groupe Carrefour, Sven Olafsson, ainsi que la disparition de la publicité le soir sur les chaines du service public qui fait la une de tous les quotidiens et-qui alimente diverses polémiques puisque TF1 notamment dénonce à Bruxelles la concurrence déloyale de France Télévision qui continuera à faire de la pub le reste du temps sauf aux heures de grande audience faisant ainsi débuter ses films à 20 h 35…

Enfin, du côté des principales devises et valeurs, on notera la baisse continue de l’€uribor 1 an qui est en passe de descendre sous la barre des 3 %, le net redressement du dollar face à la monnaie européenne ce qui est de bonne augure pour l’exportation ainsi que la remontée du pétrole qui comme nous l’évoquions en préambule cote pour l’heure 48 $ le baril.

Derniers articles de Finance

venenatis elementum Sed sed vel, ut consequat. quis non et,
Retour en haut