Henry Ford envisageait le Bitcoin comme une monnaie unique qui pourrait mettre fin aux guerres

/
monnaie bitcoin
Henry Ford envisageait déjà une monnaie uniquement à l'instar du Bitcoin pour exterminer avec les guerres - ©Dmitry Demidko, CC0 Creative Commons

Il y a une centaine d’années, l’américain Henry Ford était le premier à parler d’une monnaie unique qui pourrait arrêter les guerres, il la nommait aussi la monnaie énergétique. Le fondateur bien connu de Ford Motor Company a suggéré qu’une monnaie pourrait être adossée à de l’énergie en kilowattheures (kWh) de la même manière que l’énergie est utilisée pour extraire le Bitcoin.

Le 4 décembre 1921, Henry Ford est interrogé par le New York Tribune, est alors publié un article qui s’intitulait « Ford remplacerait l’or par de la monnaie énergétique et arrêterait les guerres ».

L’américain qui a inventé la technique de la chaîne de montage

Henry Ford est connu pour avoir développé la technique de la chaîne de montage et créé l’une des premières automobiles américaines fabriquées en série. Le concept de monnaie énergétique de Ford décrit une monnaie numérique un peu comme le Bitcoin de Satoshi Nakamoto et qui est également rare.

Non seulement la monnaie énergétique de Ford serait adossée à de l’énergie mesurée en kilowattheures (kWh), mais il a également pensé que la monnaie « ne serait émise que pour un certain montant défini et dans un but précis ».

On a toujours compris qu’Henry Ford était bien en avance sur son temps, il a pensé à un concept très similaire à ce qui est décrit dans le livre blanc Bitcoin. Henry Ford avait même prévu un emplacement pour lancer l’idée à Muscle Shoals Dam. La section dangereuse et sauvage de Muscle Shoals de la rivière Tennessee produit beaucoup d’énergie, car le barrage fournit de l’électricité, un contrôle des inondations et un approvisionnement en eau.

En 1921, Henry Ford a même essayé d’atteindre le secteur bancaire, en mettant en lumière le fait que les institutions financières sont gérées par les membres des mêmes familles qui dirigent le monde aujourd’hui.

Il s’agit simplement de penser et de calculer en des termes différents de ceux qui nous sont imposés par le groupe bancaire international auquel nous nous sommes tellement habitués que nous pensons qu’il n’y a pas d’autres possibilités

a souligné Henry Ford.

Alors que les cypherpunks comme Timothy May et Eric Hughes ont écrit sur des concepts qui semblaient plus proches de la cryptomonnaie d’aujourd’hui, beaucoup d’autres avaient des visions similaires au concept de monnaie énergétique d’Henry Ford. Le lauréat du prix Nobel et économiste autrichien Friedrick Hayek parle d’une monnaie de marché libre.

Une monnaie libre est une monnaie sans loi

« Tant que le gouvernement à une main dessus, je ne pense pas que nous aurons à nouveau un bon argent », exprime Friedrick Hayek. Il ajoute :

C’est-à-dire que nous ne pouvons pas le retirer comme ça des mains du gouvernement, tout ce que nous pouvons faire, c’est d’introduire sournoisement quelque chose qu’ils ne peuvent pas arrêter.

En plus de Friedrick Hayek, Milton Friedman parle de l’idée d’une cryptomonnaie en 1999. « Je pense qu’Internet va être l’une des principales forces pour réduire le rôle du gouvernement », a déclaré Milton Friedman lors de son interview qui est devenue virale en 2014. « La seule chose qui manque, mais qui sera bientôt développée, c’est un e-cash fiable, une méthode par laquelle sur Internet vous pouvez transférer des fonds de A à B, sans que A connaisse B ou B connaisse A », a ajouté l’économiste.

Henry Ford : « Cela signifierait des changements dans la finance mondiale, les banquiers s’opposent toujours aux changements »

L’or peut-il être dépassé par la crypo ?

L’éditorial de Ford sur la monnaie énergétique dans le New York Tribune ne vise pas seulement les banquiers, mais blâme également l’or. Henry Ford souligne que la cause de toutes les guerres est l’or.

On pourrait dire que la tendance de la monnaie numérique en Amérique est déjà entrée et se fait principalement par les bases de données du système bancaire. À bien des égards, henry Ford a réussi parce que les pouvoirs en place ont essentiellement remplacé l’or par une monnaie fiduciaire. Cependant, cette monnaie est loin d’être rare et adossée à l’énergie que Ford avait imaginée il y a longtemps.

Le secteur bancaire affirme que l’or se fait peu à peu doubler par la crypto. De nos jours, la population utilise les cryptomonnaies comme couverture contre les mouvements et les expansions monétaires massives des banques centrales, tout comme les collectionneurs de métaux précieux (PM) et les « bogues d’or ». Dans cette ligne de pensée, il existe également un désir de supplanter l’or, car les monnaies numériques offrent des avantages que les PM comme l’or ne peuvent pas fournir.

Selon assetdash.com, le bitcoin (BTC) est le sixième actif par capitalisation boursière alors que companiesmarketcap.com indique que le bitcoin (BTC) est positionné à la huitième place. La première position détenue par l’or est une valorisation boursière de 11,161 milliards de dollars, tandis que celle de BTC est d’environ 1 041 milliards de dollars, selon les mesures du site Web.

La valorisation de l’or est de 972 % supérieure à celle de la BTC, car l’actif cryptographique a un long chemin à parcourir pour rattraper son retard s’il veut déplacer l’or.

Source NewsBitcoin

Précédent

Les personnes qui peuvent gagner le prix Nobel d’économie

Suivant

Les règles d’obtention du crédit immobilier se durcissent

Derniers articles de Crypto