HSBC inquiète, le titre chute en bourse

///
banque HSBC
Banque HSBC - ©Shawn Ang, Unsplash Creative Commons

HSBC a annoncé le changement surprise de son directeur financier, apparemment pour élargir l’éventail des futurs successeurs du directeur général Noel Quinn. La vente de la France a pesé sur les résultats du troisième trimestre.

Les revenus chutent de 3%

HSBC fait face à un nouveau coup dur : sous la pression de son premier actionnaire, Ping An, le cours de l’action du géant sino-britannique a chuté de près de 7 % hier à la mi-journée, annonçant que son résultat net part du groupe a chuté de 46 % à 1,9 milliard de dollars, et que son directeur financier a démissionné de façon inattendue.

Le groupe bancaire a fait état mardi d’une baisse de 46% de son bénéfice net au troisième trimestre 2022. Ces chiffres sont tout de même meilleurs que ce à quoi s’attendaient les analystes.

Principale raison de la contre-performance : l’annonce en juin 2021 de la cession de ses activités de distribution en France au fonds d’investissement Cerberus via sa structure française My Money Group, opération toujours en cours à un euro symbolique.

Ses activités en France en sont largement responsables, outre l’aggravation du risque de crédit, le groupe a justifié certains de ses déboires financiers par une dévaluation pouvant aller jusqu’à 2,4 milliards de dollars dans ses banques de détail en France, pour lesquelles il finalise une cession avec le Fonds Cerberus.

Les revenus ont chuté de 3 % d’une année sur l’autre pour atteindre 11,6 milliards de dollars.

Cependant, ces résultats ont été meilleurs que prévu, stimulés par une activité accrue liée aux taux d’intérêt, qui ont augmenté de manière significative au cours des derniers mois, rendant les prêts plus rentables.

Malheureusement pour HSBC, la hausse des taux d’intérêt augmente le risque de récession et, par conséquent, le risque de défaut de crédit des ménages et des entreprises.

HSBC n’est pas la seule banque dont les bénéfices ont chuté. La banque suisse UBS a annoncé mardi une baisse de 24% de son bénéfice net au troisième trimestre. Cependant, son bénéfice net a dépassé les attentes de 1,7 milliard de dollars (1,7 milliard d’euros).

D’autres cessions à venir ?

Ce n’est pas la seule vente que HSBC pourrait faire, ce qui suggère qu’elle envisage également une vente de son activité canadienne. Le directeur général Noel Quinn a déclaré que la banque se concentrait sur l’atteinte d’un objectif d’au moins 12% de rendements l’année prochaine et sur la réduction des coûts.

« Nous avons maintenu une maîtrise rigoureuse des coûts, malgré les pressions inflationnistes, et nous sommes en bonne voie pour atteindre nos objectifs de coûts pour 2022 et 2023 », a-t-il déclaré dans le rapport financier.

Avec cet objectif de réduction des coûts à l’esprit, HSBC, comme d’autres grandes banques britanniques, a annulé ses dividendes sur ordre de la Banque d’Angleterre au début de la pandémie de Covid-19, une décision qui n’avait pas plu à certains actionnaires de Hong Kong.

Désormais, HSBC semble se tourner vers l’Asie. L’an dernier, le groupe s’était engagé à accélérer une stratégie pluriannuelle de recentrage sur le continent (et le Moyen-Orient) avec l’ambition de devenir le leader du marché de la gestion de fortune en Asie.

HSBC a également déclaré que le groupe investirait 6 milliards de dollars à Hong Kong, en Chine et à Singapour, embaucherait plus de 5 000 conseillers en gestion de patrimoine, supprimerait 35 000 emplois et réduirait ses opérations de vente au détail aux États-Unis et en France.

Les cadres supérieurs des banques devraient être à Hong Kong la semaine prochaine pour un sommet des banquiers organisé par la place financière. La direction de la banque se retrouve sous la pression des actionnaires pour séparer ses opérations asiatiques afin de créer plus de valeur dans un contexte de tensions accrues entre la Chine et l’Occident.

Précédent

Bitcoin : nouveau record pour le hashrate !

Suivant

Crypto DeFi : rug pull ou faillite ? Freeway dans le tourmente

Derniers articles de Banques