Immobilier : ces villes qui attirent les acheteurs

/
immobilier Toulouse
Immobilier Toulouse - ©JacquesTiberi, CC0 Creative Commons

Après les confinements de 2020 et du début du 2021, les futurs propriétaires ont aujourd’hui une préférence particulière pour les villes. Cette tendance a été affirmée par le baromètre de la FNAIM de la fin juin. Pourtant, le fort engouement varie d’une ville à une autre. Il y en a ceux qui ont perdu leur attractivité.

Le prix immobilier est toujours en hausse

Depuis le début de l’année 2021 et grâce aux confinements successifs, les villes moyennes attirent davantage les acheteurs. Ce fort engouement a été observé au début de l’été 2021. De nouveaux propriétaires se sont en effet lancés dans l’achat de bien immobilier dans les villes.

En dépit de l’inflation qui a été de +1,4% vers la fin du mois de mai, les métropoles ont toujours connu de la réussite. À savoir que le prix de l’immobilier reste encore en hausse. Selon les données du baromètre publié vers la fin juin par la FNAIM, la montée annuelle du coût de l’immobilier est de +5,1%. Celle-ci a seulement été de +2,3% l’année précédente. Le grand pourcentage de la hausse du prix de l’immobilier touche les grandes villes de l’Hexagone. Une croissance de 7,2% est constatée pour ces dernières si celle-ci est de +2,4% pour les zones rurales.

Le prix d’un bien immobilier qui varie d’une ville à une autre

Pour les grandes villes comme Lyon, Nantes, Lille, Strasbourg, Toulouse, Marseille, Nice ou encore Bordeaux, le prix au mètre carré est en moyenne 4 750 euros. Pour un bien immobilier se trouvant dans la cité phocéenne, le prix peut descendre jusqu’à 2 530 euros.

immobilier Montpellier
Immobilier à Montpellier – ©jackmac34, CC0 Creative Commons

Avec la pandémie Covid-19, la préférence des acheteurs a changé. C’est Montpellier qui présente à l’heure actuelle la plus grande hausse de prix d’un bien immobilier. C’est Toulouse qui la suit avec une augmentation de +1%. Bordeaux se trouve en 3e place avant Lille. Pour les autres villes, des croissances annuelles sont tout de même remarquées.

Source Latribune

Précédent

Bourse : les tendances stagnent

Suivant

SushiSwap : la controverse Optimism Vs Uniswap

Derniers articles de Immobilier