L’immobilier en Chine en grande difficulté

/
immobilier Chine
Pekin, immobilier Chine - ©Zhushenje, CC0 Creative Commons

Le secteur de l’immobilier en Chine fait actuellement face à de nombreux problèmes. Les 2 directeurs du groupe Fantasia sont partis et le mastodonte de l’immobilier Evergrande ne s’en sort encore pas de son problème de dette. Face à cela, les inquiétudes en Chine deviennent de plus en plus intenses. Les spécialistes craignent que tout cela affecte la croissance du pays.

2 directeurs quittent Fantasia

L’endettement a aussi touché le promoteur chinois en immobilier Fantasia. Il est à l’heure actuelle endetté de 260 milliards d’euros. Moins important qu’Evergrande, ce groupe vient d’être quitté par ses 2 directeurs.  Face à cela, Fantasia est sur le point de s’écrouler. À titre de rappel, le promoteur immobilier Fantasia Holdings n’a pas remboursé 205,7 millions de dollars de dette à cause de ses créanciers. Face à cela, les 2 membres de la direction ont décidé de démissionner.

Ho Man, l’un des 2 directeurs, affirmait que la raison de son départ s’explique par le fait qu’il n’est pas informé des problèmes de la société. Ceci a été déclaré par Fantasia dans un communiqué. Après le départ des 2 directeurs, le groupe n’est actuellement dirigé que par un seul administrateur.

À savoir que selon la réglementation de la Bourse de Hong Kong, toutes les sociétés qui y participent doivent disposer d’au moins 3 dirigeants. Face au problème d’endettement, Fantasia a pris la décision de ne plus participer à la cotisation à la Bourse de Hong Kong.

Evergrande manquait encore lundi le paiement d’une partie de sa dette

Le problème s’aggravait pour le poids lourd chinois de l’immobilier Evergrande. Effectivement, depuis quelques semaines, la firme se débat pour honorer les paiements d’intérêts ainsi que les livraisons d’appartements. Pourtant, malgré les stratégies adoptées,  le groupe est au bord de sa faillite. Il n’a encore pas arrivé à régler ses problèmes de dette.

Lundi, le groupe a encore manqué le paiement des 127 millions d’euros d’obligations à ses créanciers. Cette information a été publiée par l’agence d’information financière Bloomberg. En une espace de 3 semaines, le promoteur immobilier a manqué de payer sa dette en 3 fois.

À savoir que cette dernière dispose d’un délai d’expiration de 30 jours. Le premier délai doit se finir le 23 octobre alors que celui-ci n’est pas encore réglé.

Source Capital

Précédent

L’économie béninoise : un taux de croissance de 6% prévu pour fin 2021

Suivant

FTX.US annonce la prise en charge de NFT sur la blockchain Solana

Derniers articles de Immobilier