Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Immobilier commercial : le n°2 américain fait faillite !

dans Immobilier/News

Outre-Atlantique, il n’y a pas que le marché de l »immobilier du particulier qui souffre : l’immobilier commercial est également touché de plein fouet par la crise, au point que le n°2 du secteur, General Growth, vient de se mettre sous le régime du chapitre 11 de la loi américaine sur la faillite en raison d’une dette colossale de 27 milliards de $.

Méconnu du grand public français, General Growth est donc un géant de l’immobilier commercial aux Etats-Unis dont le fonds de commerce repose précisément sur la propriété de centaines de centres commerciaux. Malheureusement à l’instar de certains géants de la finance comme Merrill Lynch, l’immobilier américain voit ce mastodonte se mettre en faillite. Plusieurs explications à cela.

Tout d’abord, la crise a engendré la fermeture en masse de magazins qui assuraient le fonds de roulement financier du groupe par le biais des loyers commerciaux encaissés. Cet aspect a entamé le bilan de General Growth dès le début de l’année 2008. Ensuite, ce sont les articulations des investisssments qui ont joué des tours au groupe. La plupart d’entre eux étaient construits autour de financements titrisés, notamment sous la forme de produits dérivés tels que les fameux LBO. La faillite du groupe est en partie une nouvelle fois la conséquence tardive de la crise des subprimes. Enfin, le groupe ne peut plus s’appuyer sur certains créanciers historiques pour lesquels la note est désormais trop salée. Sur les 27 milliards de $ de dettes, 6.5 font l’objet d’une ardoise auprès d’Eurohypo AG, filiale de la Commerzbank, de la Wilmington Trust et de la Bank of New-York.

La cavalerie ne peut donc plus venir à la rescousse du groupe, à moins que cette dernière ne passe par un énième plan de sauvetage du Trésor. Mais il est plus probable que la proposition du numéro un du secteur, Simon Property, de racheter son ancien concurrent soit préférée à cette option. Mais pour l’instant, l’heure est comme toujours au désendettement et à la restructuration qui va encore passer par de nombreux licenciements…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Immobilier

sem, consectetur amet, ultricies risus massa dolor Donec vulputate, eget efficitur. adipiscing
Retour en haut