Immobilier : les acheteurs préfèrent les maisons en périphéries des grandes villes

/
Immobilier Lyon
Immobilier à Lyon - ©loictijsseling, C0C Creative Commons

Depuis le début de la crise sanitaire causée par la pandémie Covid-19, le prix de l’immobilier se retrouve en hausse. Pour les grandes métropoles, il est rare de trouver une maison dont le prix est inférieur à 200 000 euros. Pourtant, c’est le prix moyen qui correspond au pouvoir d’achat des Français. C’est la raison pour laquelle les acheteurs décident de s’aventurer sur les périphéries.

Les raisons de l’engouement des acheteurs pour les périphéries

Si les grandes villes attiraient auparavant les Français, ce n’est plus le cas d’aujourd’hui. Ils préfèrent à l’heure actuelle les périphéries pour de nombreuses raisons. Cela est en premier lieu dû à la nouvelle tendance de la façon de travailler. Beaucoup de salariés ont décidé de passer en télétravail afin de limiter la propagation du Coronavirus. De cette manière, ils n’ont pas à habiter en ville pour accéder à leur bureau. Les maisons situées en agglomération sont spécialement connues pour leur grand espace.

Cette préférence a aussi dû à la grande montée du prix de l’immobilier situant dans les grandes villes. Une montée moyenne de 6,8% a été constatée pour les premiers semestres du 2020 et 2021. Pour le cas du Grand Paris, cette augmentation du prix peut atteindre les 7,7%.

Des prix immobiliers en hausse pour les grandes villes

La tendance haussière du prix de l’immobilier touche presque toutes les grandes villes de France. Selon les notaires, pour acheter une maison en Ile-de-France, il est nécessaire d’avoir au minimum 338 000 euros. Ce tarif augmente à 395 000 euros pour Lyon et 359 000 euros pour Bordeaux. Ces coûts sont, grâce à la crise économique et sanitaire, à la hauteur des pouvoirs d’achat de Français. C’est la raison pour laquelle de nombreuses familles décident de s’éloigner des hyper centres pour acheter une maison.

Les périphériques mettent à disposition des maisons dont le prix est parfois inférieur à 200 000 euros. Certains des logements peuvent se retrouver proches du centre-ville.

Source Capital

Précédent

Progression de la Bourse malgré la 4ème vague de Covid-19 qui menace

Suivant

Crypto : que vaut l’Ethereum face au Bitcoin ?

Derniers articles de Immobilier