Immobilier : le secteur du neuf en pleine crise fait appel au gouvernement

/
Construction immobilier dans le neuf - ©Nikguy, CC0 Creative Commons

Selon le Pôle Habitat FFB, le marché du logement neuf (hors lotissement) a chuté de près de 27 % depuis le début de l’année. Les constructeurs de maisons demandent au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour soutenir l’industrie.

Les explications à la baisse des ventes dans le neuf

Alors que le marché de l’ancien se prépare à une année plus que correcte (1 100 000 transactions), bien qu’en légère baisse par rapport à 2021 (1,17 million de biens vendus), les inquiétudes ne manquent pas concernant le neuf.

« Le précipice se rapproche à une vitesse fulgurante », c’est ainsi que Grégory Monod, président du Pôle Habitat FFB, a présenté jeudi l’économie du groupe, qui réunit aussi bien des constructeurs de maisons que des promoteurs immobiliers et fonciers.

Pendant des mois, de telles alertes ont mis en garde contre une crise imminente dans la construction de logements et plus généralement dans la construction de nouveaux logements. “Malheureusement, les chiffres sont têtus et aujourd’hui ils nous ont donné raison”, a-t-il poursuivi.

Parmi les causes évoquées, en plus de la hausse des taux d’intérêt, de l’augmentation des refus de visa et de la suspension de la production de crédit immobilier par certaines banques, l’industrie de la construction neuve est également confrontée à la flambée des coûts de construction. La flambée des prix des matériaux (acier, bois, aluminium, produits en PVC, carrelage, menuiserie, céramique, etc.) entraîne une hausse des prix des matières premières.

“Entre mars 2021 et juin 2022, d’après une enquête auprès de nos adhérents, le coût de revient (la somme des charges à payer pour construire une maison, ndlr) a augmenté de 22,9%”, décrivent les constructeurs. Et on ne parle ici que des effets liés aux hausses de prix des matériaux, précisent-ils.

La fin des années Covid

De fin août 2021 à fin août 2022, les signatures sur l’ensemble de la France ont baissé en moyenne de 16,8% par rapport aux 12 mois précédents, selon le Syndicat des constructeurs de maisons.

Et cette tendance s’accélère. Le semestre mars/août 2022 a vu une baisse de 27,4% du volume des transactions par rapport au semestre mars/août 2021. Sur la période juin/août 2022, la baisse atteint 28 %.

Bien entendu, ces chiffres sont à mettre en relief par rapport à l’année 2019 car les ventes ont bondi de plus de 20% en 2021 par rapport à 2020 en raison des conditions de crédit très favorables pour les acquéreurs et d’une volonté décuplée des télétravailleurs de déménager dans des logements plus grands.

Mais le vent a beaucoup tourné depuis. La forte hausse des taux de crédit depuis le début de l’année a dissuadé les acquéreurs et écarté de plus en plus les dossiers fragiles. Ensuite, explique Pôle Habitat FFB, le coût des chantiers ne cesse de grimper.

Même constat pour les logements collectifs

Sans surprise, le logement collectif recule également. Les ventes sont soumises aux mêmes contraintes que pour les maisons individuelles, mais selon les particularités du Pôlehabitat FFB, celui-ci précise que « l’offre se rétrécit car ldes difficultés sont présentes pour la concrétisation des projets (obtention des permis tous recours) et le démarrage des travaux (recherche d’entreprises et maintien économique équilibre). »

« Entre le foncier qui reste cher, les matériaux qui augmentent, et des normes environnementales contraignantes qui alourdissent la facture, la situation est difficile aujourd’hui pour les promoteurs et constructeurs. », indique Philippe Buyens, fondateur et expert Immo de CapiFrance.

Plus précisément, jusqu’en juin 2022, les réservations individuelles pour les logements collectifs ont baissé de 9 % sur les deux trimestres. Il en va de même pour les inscriptions : après avoir rebondi de 21,1 % en 2021, elles ont chuté de 9,8 % sur les six premiers mois de l’année.

Précédent

ISF : Les exilés fiscaux reviennent en France d’après une étude

Suivant

Tesla n’a vendu aucun Bitcoin ce trimestre mais ne rassure pas les investisseurs

Derniers articles de Immobilier