Marché immobilier Suisse : une tendance contrastée

/
Immobilier en Suisse
Immobilier en Suisse - ©Ola Kucha, CC0 Creative Commons

En ce qui concerne le marché immobilier helvétique, le mois d’octobre a affiché 2 phénomènes qui sont spécifiquement contradictoires. Si les coûts des loyers ont connu une baisse en moyenne, ceux des logements en propriété ont connu une montée nette. Cette forte augmentation a mis à terme la préférence des particuliers pour ce type de bien en mettant en avant la montée de l’inflation.

Les loyers en baisse

Selon les données de l’agence ImmoScout24, les loyers enregistrés pour le mois d’octobre restent inférieurs par rapport aux valeurs du mois précédent. Cette donnée a été mise en public par le portail immobilier sur Swiss Real Estate Offer Index. La publication des résultats a aussi été réalisée avec le cabinet de conseil immobilier Cifi.

La baisse des loyers ne touche pas le pays en entier. Effectivement, il existe certaines régions qui affichent une hausse. En ce qui concerne la région lémanique, l’augmentation est de 0,5% alors que celle de Tessin est de 0,9%. Pour la région de Zurich, la montée est de 0,1%.

Les prix de l’achat en hausse

Pour ce qui est des prix à l’achat, ceux-ci ont également connu une augmentation, même pour les maisons individuelles avec une montée de +1,3% à 7120 francs suisses par mètre carré. Les coûts de ces derniers se révèlent être beaucoup plus importants que ceux des propriétés par étage. L’augmentation de ceux-ci est de +0,2% à 7980 francs suisses le mètre carré.

Selon le directeur des opérations de Scout24 Martin Waeber, les taux bas ont engagé une hausse de prix des biens. C’est en effet le cas des sols ainsi que des terrains. Ce sont ces derniers qui se chargent d’alimenter la fabrication d’appartements à louer. C’est grâce à cela que la stagnation ou la baisse des loyers a eu lieu.

Si l’inflation monte

Selon les prévisions des investisseurs, la montée de l’inflation ne va pas cesser dans de nombreux pays pour les prochains mois. Cela incite les banques centrales à revisiter leur politique monétaire, notamment en matière de taux d’intérêt. C’est une solution pour assurer le changement de tendance sur le marché immobilier.

Source Zonebourse

Précédent

Face à l’inflation, la FED va diminuer son soutien à l’économie américaine

Suivant

Assurance emprunteur : une modification de la PPL concernant la résiliation infra-annuelle

Derniers articles de Immobilier