Immobilier Suisse : la situation est plus tendue à Zurich qu’à Genève

/
Immobilier Zurich, Suisse
Immobilier Zurich, Suisse - ©Henrique Ferreira, CC0 Creative Commons

Comme partout dans le monde, les prix de l’immobilier suisse ont connu une augmentation. Ce phénomène a une liaison avec les différents confinements causés par la propagation de la pandémie Covid-19. La situation s’intensifie beaucoup plus dans certaines villes. Pour le cas de la Suisse, le marché de l’immobilier se montre très tendu tant à Zurich qu’à Genève.

Un haut taux de croissance sur les prix de l’immobilier

25 grandes villes du monde entier ont vu les prix de l’immobilier flambés. Cela concerne en effet Francfort, Toronto et Hong Kong. Pour la Suisse, la ville zurichoise et Genève disposent de la même tendance haussière. Ces villes présentent une très bonne croissance  en matière de tarifs de l’immobilier. Pourtant, ceux-ci ont tout de même connu une phase de correction grâce à l’inflation.  Entre mi-2020 et mi-2021, la croissance est de 6% qui restent un record historique depuis 2014. Ces données ont été annoncées par le Global Real Estate Bubble Index 2021 d’UBS.

Les particuliers veulent un nouveau logement

Les prix de l’immobilier en Suisse se sont grandement accentués par la montée en valeur des maisons ainsi que des appartements de résidence. Aussi, après les confinements répétitifs qui ont été en liaison avec la pandémie de Covid-19, de nombreux particuliers veulent acquérir un nouveau bien immobilier.

Actuellement, les conditions de financement sont particulièrement favorables et sont accessibles à tout le monde.  Effectivement, une hausse du tarif de l’épargne a été constatée. Aussi, la tendance haussière est maintenue par la montée des marchés des actions.

Une situation plus tendue à Zurich

Le marché immobilier à Zurich a mis en évidence une grande montée du score. Effectivement, il est actuellement en surchauffe. Les volumes d’offres sont en baisse, ce qui  va rendre difficile la recherche d’un bien immobilier.

Par contre, à Genève, malgré le fait que les prix présentent une tendance haussière, la situation est plutôt stable. À Genève, il n’y a pas que le prix d’un bien qui augmente, mais aussi le coût des loyers. Malgré la montée du prix, aucun risque de forte correction n’est pour le moment  à prévoir.

Pour les 2 villes, de plus en plus de particuliers ont tendance à se déplacer vers les banlieues ainsi que la périphérie. Effectivement, cela s’explique par le faible niveau d’accessibilité dans les centres-villes.

Source Agefi

Précédent

Caisses de pension : une baisse considérable au 3e trimestre 2021

Suivant

Le maire de Miami s’oppose à Jamie Dimon pour défendre le Bitcoin (BTC)

Derniers articles de Immobilier