L’inflation américaine ralentit, les bourses accélèrent leur progression

///
inflation usa

Mercredi, le bureau officiel des statistiques aux États-Unis a annoncé que l’inflation à la consommation avait ralenti plus que prévu en juillet en raison d’une chute spectaculaire du coût de l’essence. Ces chiffres pourraient amener la Fed à ralentir son resserrement monétaire prévu, comme l’espèrent les marchés.

L’inflation ralentit mais reste très élevée

Le Cac 40 a immédiatement sauté dans le vert lors de la publication des chiffres de l’inflation aux Etats-Unis. L’indice a été poussé à la hausse par des chiffres montrant des prix à la consommation en hausse de 8,5% en un an, supérieurs aux 8,7% attendus et aux 9,1% observés en juin.

Les marchés ont poussé un soupir de soulagement lorsque les chiffres de l’inflation pour le mois de juillet ont été publiés à 14h30. Les chiffres étaient inférieurs aux attentes, ce qui a immédiatement fait bondir les indices. Les investisseurs espèrent que la Fed sera moins encline à augmenter les taux d’intérêt lors de sa prochaine réunion en septembre, en raison du taux d’inflation élevé. L’indice IPC est important notamment pour l’indexation des pensions.

Les prix à la consommation ont moins augmenté que prévu sur un mois, les analystes anticipant une hausse de 0,2 % supplémentaire. Au cours du mois de juillet, l’inflation a été de 8,5 %, contre 9,1 % en juin. Les prix ont augmenté de 5,9 % dans l’ensemble, sans compter les aliments et l’énergie. Ces données, considérées comme essentielles, sont inférieures à l’augmentation de 6,1 % qui était attendue.

Cependant, le dollar baisse à la fois face à l’euro (-1,21% à 1,0338 dollar pour un euro) et à la livre (-1,32% à 1,2243 dollar pour une livre), tandis que le marché boursier est heureux et que les espoirs d’un changement de politique monétaire de la Fed grandissent. Ces chiffres concernant l’inflation alimentent cet espoir.

L’économie américaine connaît une hausse des prix depuis environ un an et demi, entraînant une baisse du pouvoir d’achat des ménages. Cela a conduit à une baisse de la popularité du président démocrate parmi le peuple.

Les républicains accusent le président d’avoir une économie inflationniste en raison du plan de relance généreux en dollars entré en vigueur juste après son arrivée au pouvoir en mars 2021. Ils ont renouvelé leurs accusations dimanche lorsque la loi sur la réduction de l’inflation de Joe Biden a été adoptée par le Sénat. Cette loi sur le climat et la santé, selon eux, augmente inutilement les dépenses du gouvernement.

Une hausse de 50 points de base attendue en septembre

Après avoir déjà vu deux trimestres de baisse du PIB, la plus grande économie du monde doit maintenant réussir à provoquer à la baisse de l’inflation sans provoquer de récession. La Fed s’oriente vers une réduction volontaire de la consommation, dans le but d’empêcher les prix d’augmenter trop. Leurs taux ont maintenant été multipliés par quatre, allant de 2,25 à 2,5 %.

Lorsque l’inflation augmente, la Fed augmente davantage les taux d’intérêt sur les prêts pour les entreprises et les consommateurs qui souhaitent emprunter de l’argent. Si l’inflation reste élevée pendant longtemps, la Fed augmentera de plus en plus ses taux.

Le bureau d’analyse poursuit : « Dans l’ensemble, avec une inflation globale toujours à 8,5% et une inflation sous-jacente à 5,9%, ce n’est pas encore la baisse significative de l’inflation que la Fed recherche. Mais c’est un début et nous nous attendons à voir des signes plus forts d’apaisement des pressions sur les prix au cours des prochains mois. »

Les marchés à terme des fonds fédéraux CME ont connu un changement significatif hier dans la journée. La probabilité que la Réserve fédérale augmente ses taux d’intérêt a diminué. Tôt hier matin, on s’attendait à ce que la Fed relève ses taux de 75 points de base en septembre, mais maintenant le CME prédit que la probabilité est tombée à 38,5 %. Une nouvelle hausse de 50 points de base est désormais attendue, avec une probabilité plus élevée à 61,5%.

Précédent

Coinbase dévoile ses résultats, ils sont pires que prévu

Suivant

L’Iran souhaite intégrer plus largement les cryptos pour le commerce

Derniers articles de Bourse