Investir en Pinel aujourd’hui pour réduire vos impôts en 2023

///
investir pinel

Aujourd’hui, l’investissement locatif vous permet de réduire vos impôts tout en constituant votre portefeuille immobilier. Si certaines prestations sont très alléchantes, attention à ne pas vous tromper, un mauvais choix pourra vous coûter très cher.

Encore la moitié de l’année pour réduire vos impôts de l’année prochaine

L’arrivée de l’été est un signe que l’année 2022 est à mi-chemin. Donc, d’un point de vue fiscal, vous avez encore quelques mois pour trouver le meilleur moyen de réduire vos impôts 2023 en fonction de vos revenus 2022. En pratique, si de nombreuses solutions existent, l’immobilier est et sera toujours une arme efficace pour réduire les impôts.

La loi Pinel, en vigueur depuis 2015, s’inscrit dans la lignée de la loi Scellier et de la loi Duflot. Cette loi est nécessaire si vous avez un nouveau projet d’investissement locatif en raison des avantages qu’il offre. Elle appartient à la méthode incitative qui soutient principalement la construction immobilière avec investissement locatif.

La réduction d’impôts Pinel est accessible aux propriétaires qui s’engagent à louer leur logement pendant au moins 6 ans à un prix inférieur au marché. Pour être plus précis, 20% inférieurs aux tarifs pratiqués par le secteur. Le logement doit également répondre à d’autres critères souvent considérés comme de véritables contraintes à l’investissement.

Cet investissement vous permet cependant de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu : 12 % pour 6 ans de loyer, 18 % pour 9 ans et 21 % pour 12 ans, en fonction du prix d’achat de votre bien s’il est neuf, ou le prix des travaux effectués si le bien a été rénové.

Selon la loi Pinel, votre investissement immobilier ne doit pas dépasser 300 000 euros par an, par foyer imposable et 5 500 euros par mètre carré. Cela signifie que les achats de 300 000 € sont détaxés jusqu’à 63 000 €.

La loi vous permet alors de devenir propriétaire sans payer de frais, ce qui signifie que votre achat sera remboursé grâce au loyer mensuel payé par le locataire. En vertu de la loi Pinel, vous pouvez également louer le bien à vos descendants ou ascendants.

Astuces pour ne pas vous tromper en 2022 avec la loi Pinel

Si vous ne considérez la loi Pinel que comme un moyen de déclarer des frais et dépenses déductibles pour bénéficier de réductions d’impôts, vous faites fausse route. Si un investissement locatif offre certains avantages fiscaux, c’est aussi un investissement à long terme. Cela implique de se projeter longtemps et de prendre le temps de rassembler beaucoup d’informations.

L’erreur la plus courante et la plus nuisible commise par de nombreux investisseurs lors de l’achat d’un bien immobilier est l’auto-planification sans prendre les mesures nécessaires. Avoir un avis extérieur et objectif est essentiel pour éviter les mauvaises surprises.

Puisqu’il s’agit en premier lieu d’un gros projet, vous devrez vous appuyer sur des conseils pertinents. Ne choisissez pas l’emplacement de votre bien sans tenir compte de tous les critères objectifs, neutres et froids. Tout d’abord, vous devez vous assurer que le marché dans lequel vous investissez est un secteur qui fait face à une forte demande.

A noter que le dispositif Pinel évoluera en 2023 et 2024. A partir du 1er janvier 2023, les Pinel actuels seront remplacés par un Pinel à taux réduit et un Pinel+. Chacun sera soumis à des conditions différentes.

Pour les deux, la déduction fiscale dépendra toujours de la durée de l’engagement de bail mais également du DPE (Diagnostic de Performance Énergétique) de votre investissement. Ainsi, en 2023, seuls les biens classés au moins B (selon les critères RE2020) seront éligibles à la déduction fiscale.

Pour de meilleures perspectives de revente, préférez les programmes à taille humaine. Par exemple, une petite copropriété de 40 à 50 unités ou des maisons individuelles, il y aura moins de biens comparables au vôtre à moyen terme.

Précédent

Les anti-cryptos auront leur conférence pour se faire entendre

Suivant

Grâce à de nouveaux virements, Celsius va réussir à éviter la faillite ?

Derniers articles de Fiscalité