L’IQOS reconnu comme « produit du tabac à risque modifié » : un « jalon historique » pour PMI

/
iqos pmi
IQOS - ©pmi.com

Les autorités sanitaires américaines ont placé le dispositif de tabac à chauffer de Philip Morris International (PMI) dans la classification de « produit de tabac à risque modifié » (Modified Risk Tobacco Product ou MRTP). Un « jalon historique » pour le directeur général de PMI.

Bonne nouvelle pour Philip Morris International, dont les cours en bourse ont bondi la semaine dernière après l’annonce de la FDA. La décision américaine a même été qualifiée de « jalon historique en matière de santé publique » par le directeur général de PMI, André Calantzopoulos, qui souhaite désormais voir d’autres pays emboiter le pas des autorités sanitaires américaines.

La FDA « a conclu qu’une autorisation de mentionner une modification de l’exposition à des substances chimiques nocives ou potentiellement nocives grâce à IQOS est appropriée pour la promotion de la santé publique aux Etats-Unis ».

Une annonce dont se félicite PMI, qui y voit la preuve que « le système IQOS est fondamentalement différent de la cigarette conventionnelle et un meilleur choix pour les fumeurs adultes qui continueraient de fumer ».

« Parmi les dizaines de millions d’hommes et de femmes américains qui fument aujourd’hui, beaucoup vont arrêter, mais beaucoup ne le feront pas. Cette décision permet d’informer ces fumeurs adultes que le passage complet à l’IQOS est un meilleur choix que de continuer de fumer », a précisé M. Calantzopoulos dans un communiqué.

Le directeur général de PMI a ajouté que « la FDA a déterminé que des études scientifiques montrent que le passage complet des cigarettes conventionnelles à l’IQOS réduit l’exposition de l’organisme à des substances chimiques nocives ou potentiellement nocives. L’IQOS est un produit fondamentalement différent des cigarettes combustibles et doit être réglementé différemment ».

Dans son argumentaire justifiant la classification de l’IQOS comme MRTP, la FDA a indiqué que le dispositif de tabac à chauffer « permet de réduire considérablement la production de substances chimiques nocives et potentiellement nocives », et que « des études scientifiques ont montré que le passage complet des cigarettes conventionnelles à IQOS réduit l’exposition de l’organisme à des substances chimiques nocives ou potentiellement nocives ».

« Les données et les études scientifiques disponibles démontrent qu’IQOS est destiné à être bénéfique pour la santé de la population dans son ensemble, tant les consommateurs de produits du tabac que les personnes qui n’en consomment pas actuellement », a conclu la FDA dans son communiqué.

paiement sans contact
Précédent

Le plafond du paiement sans contact par carte bancaire est relevé à 50 €

Arkéa
Suivant

Arkéa : le projet d’indépendance définitivement enterré ?

Derniers articles de Brèves

ipsum non ut eleifend Praesent eget porta. commodo