Joe Biden fait une annonce concernant la régulation des crypto monnaies

/
mnbc Vs bitcoin
Monnaie numérique de banque centrale (MNBC) Vs Bitcoin - ©Luv Murrell, CC0 Unsplash Creative Commons

Le tsunami redouté de la réglementation des crypto-monnaies se terminera-t-il finalement en flop ? Alors que la menace pesant sur Bitcoin (BTC) et son consensus de preuve de travail (PoW) a reculé avec la suppression de toute mention négative dans le projet de loi européen MiCA, une erreur majeure de la secrétaire au Trésor américaine Janet Yellen a également annoncé l’optimisme de Washington.

Une monnaie numérique pour continuer de contrôler l’économie mondiale

L’essor mondial des crypto-monnaies telles que le Bitcoin et la popularité croissante des paiements numériques ont suscité un intérêt certain pour les monnaies numériques officielles parmi les principales puissances économiques mondiales.

Le dollar va-t-il changer d’ère, et avec lui la finance mondiale ? Le président américain Joe Biden a lancé mercredi des travaux sur un “dollar numérique”, mais il s’est engagé à redoubler de prudence face aux nombreux risques liés à l’innovation. Il a signé mercredi un décret obligeant son administration à “accorder la plus haute priorité au développement et à la recherche d’une éventuelle monnaie numérique de la banque centrale américaine” (CBDC, “monnaie numérique de la banque centrale”), selon le communiqué.

Dans le même temps, il a demandé à la banque centrale américaine (Réserve Fédérale) d’étudier les mesures qu’elle prendrait pour potentiellement lancer un dollar numérique. En cas de succès, un tel projet pourrait révolutionner la finance mondiale où le dollar règne en maître.

Mais le projet comporte de nombreux risques : remise en cause de la banque traditionnelle, protection de la vie privée des utilisateurs, utilisation à des fins criminelles, atteinte à la sécurité nationale, etc. “Nous devons être très, très prudents dans notre analyse, car si nous adoptons un dollar numérique, les changements seraient très profond pour un pays dont la monnaie est la principale devise de réserve mondiale”, a souligné un haut responsable de la Maison Blanche, s’exprimant sous couvert d’anonymat lors d’une conférence de presse.

Le haut responsable a assuré que d’autres pays ou des projets de monnaie numérique plus avancés dans l’espace monétaire “ne menaceront pas” cette domination du dollar, un actif financier et une véritable arme stratégique pour les États-Unis, comme avec des sanctions contre la Russie.

Un chantier à plusieurs

Selon la Maison Blanche, plus de 100 pays envisagent de lancer ou ont déjà expérimenté des monnaies numériques. L’un des pays les plus avancés est la Chine, redoutable adversaire économique, politique et stratégique des États-Unis dans le monde.

Les monnaies numériques “officielles” sont les équivalents dématérialisés des pièces et des billets, qui sont en fait des créances directes sur la banque centrale. Elle pourrait donc théoriquement être utilisée sans passer par une banque, ce qui est actuellement nécessaire pour les paiements dématérialisés.

Les pays veulent éviter de laisser cet espace à des acteurs privés ou à des puissances étrangères. Ce projet de “dollar numérique” s’inscrit dans une offensive massive que Joe Biden veut lancer pour mettre un peu d’ordre dans la prolifération des crypto-monnaies privées, extrêmement volatiles, de nature complètement décentralisée, et dont la plus célèbre est le Bitcoin.

L’ensemble du gouvernement fédéral sera chargé d’identifier et de répondre aux nombreux risques associés à ce phénomène : risques pour les consommateurs, risques pour la stabilité financière internationale, risques pour les entreprises soumises à des cyberattaques et sommées de payer des attaquants en crypto-monnaie, blanchiment d’argent et enfin risques nationaux et cybersécurité.

Sur ce dernier point, un haut responsable du gouvernement américain a assuré que les dirigeants américains “continueront de sévir vigoureusement” contre toute utilisation de crypto-monnaies “pour éviter les sanctions américaines, qui s’appliquent également à la Russie”, depuis l’invasion de l’Ukraine.

Cependant, le conseiller à la sécurité nationale Jack Sullivan et le conseiller économique en chef de Joe Biden, Brian Diess, ont souligné dans une déclaration conjointe que “le gouvernement ne peut pas résoudre ces problèmes seul, et surtout le gouvernement ne peut pas travailler isolément”.

Ils ont promis que les États-Unis s’engagent à “coopérer avec leurs alliés” sur cet immense projet.

Précédent

Un responsable du Crédit Suisse prédit un nouvel ordre monétaire mondial !

Suivant

Un nouveau tweet mystérieux d’Elon Musk à propos de Satoshi Nakamoto

Derniers articles de Crypto