JP Morgan recommande de s’éloigner du Bitcoin pour quelques temps

///
jp morgan

Le Bitcoin est la crypto-monnaie est la plus importante en termes de capitalisation boursière. Son prix actuel est d’environ 20 000 $. Au cours de la semaine dernière, la pièce a chuté de près de 7 %. Selon le stratège en chef de JPMorgan Asset Management, les investisseurs devraient éviter d’investir dans le BTC pour le moment.

Éviter le Bitcoin et les valeurs technologiques

Les marchés financiers sont actuellement menacés de récession et de forte volatilité, selon David Kelly. Il est directeur de la stratégie chez JPMorgan Asset Management et déconseille de s’impliquer sur le marché du bitcoin à cause de cela. En fait, d’après ses déclarations “l’économie a un pied dans une récession et un pied sur une peau de banane”.

David Kelly a averti que le paysage des investissements deviendra encore plus volatil à l’avenir. Au lieu de se concentrer sur les tendances à court terme, il a déclaré que les investisseurs devraient se concentrer sur les actions défensives, les obligations à long terme et les alternatives génératrices de revenus. De plus, il a suggéré que les investisseurs axés sur la valeur devraient se concentrer sur les valorisations et les actions plutôt que sur la direction du marché à court terme.

L’analyste a dit aux investisseurs de vendre leurs crypto-monnaies et d’éviter les actions technologiques à grande capitalisation comme le Bitcoin. Kelly recommande aux investisseurs de vendre leurs crypto-monnaies avant un retour à la normale fin 2023. En attendant, il encourage les investisseurs à éviter les actifs numériques à grande capitalisation tels que le bitcoin.

Le récent discours de Jerome Powell a inspiré les déclarations du stratège de JPMorgan. Powell est le président de la Réserve fédérale, son discours a été tenu lors de l’assemblée annuelle des banques centrales à Jackson Hole plus tôt au mois d’août.

La Fed sera le facteur déterminant

Kelly pense que la Fed surestime la force de l’économie américaine, il a dit cela notamment après avoir entendu les commentaires de Jerome Powell. Les remarques de Powell ont troublé les entités des marchés financiers. Powell a expliqué que la Fed ne prévoyait pas de baisser les taux d’intérêt à court terme. Au lieu de cela, ils voulaient ramener l’inflation à 2 % coûte que coûte, c’est pourquoi ils n’envisagent pas de baisser les taux.

“Nous prenons des mesures énergiques et rapides pour modérer la demande afin qu’elle s’aligne mieux sur l’offre, et pour maintenir les attentes en matière d’inflation. Nous allons poursuivre nos efforts jusqu’à ce que nous soyons convaincus que le travail est terminé”, a déclaré Jerome Powell la semaine dernière.

David Kelly prédit que l’économie américaine sera instable jusqu’à ce que la Réserve fédérale mette fin à sa lutte contre l’inflation. Selon Kelly, le taux des fonds fédéraux de la Fed augmentera dans une fourchette de 3,75 % à 4 % d’ici la fin de l’année, soit une augmentation de 2,25 % à 2,5 %. Il estime que la Fed pourrait alors arrêter de relever le taux et espère que l’économie évitera la récession.

Jamie Dimon, PDG de JPMorgan, a averti les investisseurs plus tôt ce mois-ci qu’ils devraient se préparer à quelque chose de pire qu’une récession. Il avait auparavant comparé la tempête économique imminente à un ouragan en juin.

Le stratège en chef de JPMorgan, David Kelly, a déclaré que les ressources comme le bitcoin devraient être évitées en raison de la forte possibilité d’une récession. Au lieu de cela, il suggère aux investisseurs de placer davantage leur argent dans des actions américaines et des actions internationales plutôt défensives. De plus, il recommande d’investir dans des actions avec des ratios cours/bénéfices inférieurs.

Précédent

Aramco et Geely en pourparlers pour entrer au capital de Renault

Suivant

Crypto : la moitié du volume d’échanges serait faux

Derniers articles de Bourse