La prime à la casse handicape le marché de la voiture d’occasion !

dans Brèves/News

La très médiatique prime à la casse n’a pas que des avantages. A en croire les professionnels de l’automobile, elle handicaperait très sérieusement un autre marché : celui de la voiture d’occasion.

La prime à la casse aura décidément fait couler beaucoup d’encre. Présentée comme une mesure de relance économique, elle aura effectivement permis au marché de la voiture neuve de hausser ses ventes de quelque 14 % en 2009 soutenant par là-même la croissance de la consommation des ménages qui en avait bien besoin ( + 3 % pour le quatirème trimestre 2009 et + 1 % sur l’année 2009). Pour autant, la mesure de la prime à la casse avait malgré tout déjà été critiquée, car les véhicules les plus concernés par la mesure, à savoir les petits modèles, sont construits par les marques françaises à l’étranger (C 1 en Tchéquie par exemple…). Elle semble apporter aussi son lot d’autres mauvaises surprises…

La prime à la casse limite les ventes de voiture d’occasion et de matériels automobiles :

Les professionnels de la voiture d’occasion et des matériels d’occasion se plaignent de la prime à la casse. La contre-partie pour toucher la prime en question est de faire détruire son véhicule de plus de 8 ans. Or beaucoup de petits modèles sont encore en très bon état et représentent un prix compris entre 3 000 et 5 000 € qui colle avec la bourse de nombreux consommateurs. Résultat : les vendeurs de voitures d’occasion trouvent de moins en moins de véhicules de ce type à vendre et connaissent des difficultés financières.

Il en va de même pour les casses automobiles qui ont parfois quadruplé le nombre de voitures à détruire, mais qui n’arrivent plus à écouler les pièces d’occasion en très bon état qui s’accumulent et constituent des stocks bien trop importants. Il faudrait donc qu’une sorte de régulation de cette prime soit instaurée afin de ne pas handicaper ces professions ainsi que les consommateurs ne pouvant acheter des voitures neuves trop onéreuses et fabriquées à l’étranger…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*