La réforme du crédit conso interdira le revolving ?

dans Brèves/News

C’est demain que s’ouvrira l’épineux projet de loi de réforme du crédit à la consommation. Il a déjà fait couler beaucoup d’encre en raison des interventions diverses et variées de Christine Lagarde, des associations de consommateurs, mais aussi des prises de position des distributeurs commercialisant ces produits. Parmi les grandes interrogations, l’un des points d’orgue est de savoir si à terme la réforme du crédit conso interdira ou non le revolving jugé dangereux et synonyme d’endettement excessif ? L’idée ne plait pas à tout le monde…

Christine Lagarde a prévenu que la réforme du crédit conso incluera le rallongement du délai de rétractation à 14 jours et la dissociation de la réserve associée à une carte de fidélité. Mais d’autres veulent aller bien plus loin : interdire le revolving et surtout découpler définitivement réserve d’argent et carte de fidélité. C’est là que les débats s’instaurent, car certains distributeurs s’insurgent contre ce type de mesures arguant qu’elles seraient de nature à les pénaliser.

Les uns n’y voient pas d’inconvénients majeurs, affirmant que leur clientèle paie essentiellement comptant ou en ayant recours au prêt personnel amortissable tandis que d’autres s’estimeraient lésés comme par exemple les distributeurs spécialisés dans la vente par correspondance dont une très grosse part du chiffre d’affaire est réalisée avec le concours du crédit renouvelable (on parle de 35 à 40 %…).

Dans le même registre, l’apparition d’un fichier positif fait l’objet de débats animés, car les uns considèrent qu’il serait utile à tous tandis que les autres le voient comme un formidable outil marketing qui permettrait d’évaluer la capacité d’emprunt et donc de remboursement de clients potentiels, ce qui pourrait être ethiquement discutable.

Ce projet de loi va encore faire couler de l’encre. Quant à interdire le revolving purement et simplement, on en est encore loin…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*