Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le CAC 40 à l’assaut des 3 000 points

dans Finance/News

Une nouvelle fois le CAC 40 tente de maintenir ce matin le cap des 3 000 points. L’indice parisien est essentiellement animé ce matin par l’actualité du secteur bancaire (rappelons que les 6 patrons des grandes banques françaises étaient à l’Assemblée Nationale hier), par celle du secteur technologique français qui a de bonnes nouvelles aujourd’hui ainsi que par les événements outre-Atlantique.

C’est donc hier que les patrons des grandes banques françaises étaient réunis à l’Assemblée Nationale pour évoquer le plan de soutien dont elles vont bénéficier avec les parlementaires. Les réactions furent mitigées avec des dirigeants de banques refusant de passer pour des boucs-émissaires de la crise actuelle. Georges Pauget a même précisé que « Nous ne sommes pas des systèmes parfaits, sans défauts« . Une litote pour dénoter une impuissance face aux événements actuels. Rappelons que Finch vient d’abaisser les notes de Natixis et de BNP qui jouit encore d’un AA.

Mais l’Hexagone connait ce matin de bonnes nouvelles dans le secteur de la technologie de pointe : ainsi AREVA vient de signer un second contrat d’envergure – après celui conclu en début de semaine avec EDF pour 5 milliards d’€uros – avec l’Inde qui a commandé 2 réacteurs EPR. De son côté, EADS serait donné favori pour des contrats de sécurité haut de gamme en Arabie Saoûdite, damant au passage le point à Thales. Par ailleurs, la confiance des Français s’amèliore d’après un récent sondage de BVA/BFM. Voilà dans quel contexte les marchés s’orientent ce matin vers la hausse malgré des volumes d’échange très faibles.

Sur la scène internationale, ce sont une nouvelle fois les Etats-Unis qui sont au coeur de l’actualité avec un Barack Obama qui vient d’anoncer une nouvelle règle de rémunération des dirigeants dont la somme annuelle ne pourrait pas dépasser 500 000 $ sans bonus. Le Président Obama vient par ailleurs de nommer Jude Greg comme Secrétaire d’Etat américain au Commerce Extérieur. Il s’agit d’un républicain très connu des milieux industriels, mais qui a voté en faveur des lois contre les émissions de carbone. La grande question que les experts se posent, est de savoir s’il sera protectionniste ou non et dans quelle mesure ? Mais chez l’Oncle Sam, le débat en cours concerne surtout la « Good Bank » et la « Bad Bank », faut-il oui ou non racheter les créances douteuses par l’intermédiaire d’une banque publique ?

Enfin, on notera l’initiative novatrice prise par IBM qui vient de proposer à ces commerciaux de baisser leur salaire fixe de 15 % et d’augmenter leur part variable. Une idée destinée à soulager les charges fixes de l’enseigne afin de mieux traverser la crise tout en préservant au mieux le pouvoir d’achat des salariés.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de Finance

elit. dictum massa ipsum justo libero
Retour en haut