Le CAC 40 autour des 3 000 points et un deuxième EPR…

/

En ce début de journée le CAC 40 ne semble pas s’inscrire dans le sillage de Tokyo où le Nikkei a clôturé en très nette baisse de -3.12 % à 7 894 points. Au contraire, le contrat à terme Matif prend pour l’heure +0.11 % et s’équilibre autour des 3 012 points.

Cette tendance est directement liée à la réaction des marchés qui saluent d’une part l’annonce de la construction d’un second réacteur EPR en Seine Maritime qui devrait voir le jour en 2 017 et d’autre part l’annonce de la BNP de renoncer à prendre le contrôle de Fortis Assurance. Les concessions de la banque française l’amèneront à ne prendre que 10 % du capital de Fortis Assurance tandis que Fortis Banque sera elle bien sous contrôle à 70 % de la BNP comme l’a autorisé la justice belge.

Dans l’Hexagone toujours, on notera que Total progresse difficilement dans le dossier de l’acquisition du canadien UTS , car certains fonds actionnaires ne veulent pas lacher de lest. Sur la scène politique française, Bercy tente de se positionner en cette période d’incertitude et se prononcera en mars prochain sur ses prévisions de croissance pour 2009. D’aucuns dénoncent l’acharnement du gouvernement à ne pas reconnaitre les chiffres pessimistes de la conjoncture puisque Bercy prétend qu’entre le fléchissement de l’inflation, la solidité de la consommation française et les plans de soutien étrangers, notre pays pourrait bien glaner un point de croissance…Ce n’est en tout cas pas le titre Thomson qui y contribuera, car ce dernier, après avoir perdu près de 15 % hier, vient d’être déclassé par Standard & Poor de B à CC !

Aux Etats-Unis, Barack Obama vient de passer son premier « Coup de Gueule » jugeant inacceptables les 18.4 milliards de $ de bonus encaissés par les principaux actionnaires des banques. Selon le Président américain, il s’agit du « Comble de l’irresponsabilité« . Demander des aides de l’Etat et prendre ses bénéfices est scandaleux pour lui. Cette déclaration s’inscrit d’ailleurs sur fonds de morosité croissante outre-Atlantique, car il semblerait que les chiffres de la croissance américaine indiquent précisément une décroissance de 5.5 % pour le quatrième trimestre : un écroulement !

Du côté des principales devises, la parité €uro/Dollar est de l’ordre de 1.28 tandis que le petrole navigue à 41.57 $.

Default thumbnail
Précédent

Le rachat de crédit au secours des divorcés !

Default thumbnail
Suivant

Livrets A BNP et livrets A Crédit Agricole avancent !

Derniers articles de Finance

facilisis Phasellus dolor. ipsum felis consectetur Lorem