Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le CAC 40 proche des 3 000 points !

dans Finance/News

Dans le sillage de Wall Street qui a clôturé vendredi soir à plus de 6 % après l’annonce de l’équipe économique de Barack Obama, le contrat à terme MATIF CAC 40 ouvre en hausse de 2.68 % à 2 958 points. l’indice parisien devrait à nouveau flirter avec les 3 000 points en raison de la bonne réaction des marchés américains. Dans l’ensemble, ce sont tous les marchés financiers du globe qui devraient bénéficier aujourd’hui de la « prise de pouvoir » de Tim Gaintner comme futur Secrétaire d’Etat au Trésor américain. Fraichement nominé par Barack Obama ce dernier, actuel patron de la FED à New York, succèdera donc à Paul Paulson aux commandes de l’économie américaine et se trouve d’ores et aura d’une manière ou d’une autre d’ores et déjà participé au plan de sauvetage de Citigroup orchestré dans le courant du week-end. La marque se voit affublée de 300 milliards de $ de garanties et fait l’objet d’une injection de 20 milliards de $ dans son capital après les 25 déjà engloutis. Les pompiers de la finance américaine auront éteint un nouvel incident imminent !

Sur le vieux Continent, les pouvoirs publics ne chôment pas non plus avec un gouvernement britannique qui est sur le point de baisser temporairement sa TVA de deux points, c’est à dire à près de 15 %, le minimum autorisé par Bruxelles afin de relancer sa machine économique. En France, les regards vont se tourner vers l’outre-Rhin où les ministres de l’économie allemand et français vont se réunir dans l’après-midi afin que les Français tentent de convaincre l’Allemagne de participer au plan de relance économique euopéen auquel Angela Merkel est réticente pour le moment en raison de ses préoccupations intérieures et notamment l’écroulement du marché de l’automobile en Allemagne. Dans l’Hexagone, le gouvernement vient d’annoncer un certain nombre de grands chantiers qui outre le plan de soutien stratégique devraient concerner la rénovation des HLM et le développement des infrastructures ferroviaires afin de soutenir en premier lieu le bâtiment mal en point.

Du côté des principaux indices, rien de bien nouveau : la parité €uro/Dollar se maintient autour des 1.25 tandis que le bariul de brut stationne à 50 $.

Derniers articles de Finance

commodo amet, accumsan eget adipiscing felis massa libero ut
Retour en haut