Le CAC 40 sous la barre des 2 700 points

/

C’est en s’inscrivant dans le sillage de Wall Street qui a nettement clôturé en baisse en raison des pharmaceutiques que le CAC s’enfonce ce matin de -1.96 % à 2 691 points.

L’indice parisien subit donc une fois de plus les mauvais résultats venus d’outre-Atlantique et se voit impacter par ailleurs par la baisse du secteur bancaire français. Dans l’Hexagone, la fusion Caisses d’Epargne Banques Populaires est donc entérinée et sera donc effective cet été. Le groupe qui sera bel et bien dirigé par François Pérol compte désormais 110 000 collaborateurs qui s’occuperont des quelque 34 000 000 de clients communs. En France toujours, on notera que c’est demain que le sort définitif du rachat de Fortis par la BNP sera fixé tandis que Nicolas Sarkozy a clairement évoqué sa volonté d’impulser un plan de relance du secteur automobile à l’échelle européenne.

L’actualité internationale est par ailleurs très animée. Sur le vieux Continent notamment, on notera que les Lloyds viennent d’annoncer une chute de leurs bénéfices de 75 % et vont demander des garanties publiques de ses actifs à l’instar de ce qu’a fait Royal Bank of Scotland (RBS). De son côté, le constructeur automobile allemand Opel demande instamment à l’état d’intervenir et pourrait faire l’objet d’une cession à Daimler.

Enfin, outre-Atlantique, Barack Obama vient d’annoncer que le plan de relance de l’Amérique a atteint plus de 1 700 milliards de $, soit 12 % du PIB…Dernier événement en date en la matière, la participation du Trésor dans le capital de Citigroup.

Default thumbnail
Précédent

Fiscalité de l'épargne salariale : nouvelles contributions !

Default thumbnail
Suivant

Le secteur bancaire entraine le CAC dans le rouge !

Derniers articles de Finance

et, eget id facilisis justo sem, venenatis, ut ut pulvinar quis, libero.