Le comportement des Français face à la crise

dans News/Rachat de crédit

Au beau milieu des vacances de février, alors que les stations de ski affichent une fréquentation exceptionnelle avec des taux d’occupation de 70 à 97% selon les massifs, on peut se poser la question de savoir quels sont les effets de la crise sur le comportement des Français.

De fait, la crise bouleverse tout. Et bien que l’on puisse constater la résistance de certains comportements, il existe une réelle modification de l’attitude des Français dans la consommation de tous les jours. Il s’agit d’une véritable chasse au gaspillage. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’indice de la consommation pour janvier 2009 indique un recul de 0.4 %, soit une inflation en rythme annuel de 0.6 %, c’est à dire un plus bas depuis 1995.

Ainsi, tous les commerces ou produits de « prix chers » ou superflus souffrent tandis que les magasins Discount ou les fast-foods tirent leur épingle du jeu.

Le panier de la ménagère est édifiant : on supprime le superflu en sacrifiant, par exemple, les bouteilles d’eau et en se rabattant sur l’eau du robinet, on supprime les confiseries, et de nombreux produits préparés : on en revient au « fait-maison ».

L’économie se fait aussi sur les produits de première nécessité, comme les produits ménagers (la lessive…) et les produits de toilette.

Autrement dit, les Français sa concentrent sur l’achat utile nécessaire, qui correspond à un besoin précis. C’est la raison pour laquelle le bilan des soldes d’hiver est mitigé.

La surconsommation d’avant la crise fait donc place à une consommation où la valeur d’un achat est pesée : le consommateur a changé ses habitudes.

Cette nouvelle attitude va obliger les entreprises, les marques et les distributeurs à modifier aussi leur position : le modèle qui les a fait croître n’est plus : chacun va devoir s’adapter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*