Le crédit conso chez les sénateurs !

/

Surf FinanceC’est cet après-midi que le projet de loi de réforme du crédit à la consommation initié par Christine Lagarde sera présenté pour la première fois au Sénat. Le sujet a déjà fait couler beaucoup d’encre et ne manque pas d’alimenter de nombreuses polémiques au sein de la majorité comme de l’opposition. Les uns veulent nuancer l’usage du crédit conso notamment sous sa forme renouvelable tandis que les autres veulent tout simplement interdire le crédit revolving et découpler cartes de crédit et cartes de fidélité sous la pression des associations de consommateurs.

Une chose est certaine : le projet de loi de réforme du crédit à la consommation intervient au moment où le crédit en général poursuit son ralentissement en terme de volumes commercialisés. En ce qui concerne la production annuelle de crédit à la consommation, cell-ci a chuté d’environ 18 % depuis maintenant 1 an.

Le corps législatif va devoir agir avec circonspection, car les réserves d’argent sont certes dangereuses et synonymes de surendettement lorsqu’elles sont mal utilisées, mais contribuent à notre consommation. Les ventes par correspondance sont par exemple soutenues par des achats réalisés sous cette forme. La grande distribution l’utilise aussi. Interdire le revolving revient à couper l’herbe sous le pied à certaines grandes enseignes. Le législateur va marcher sur des oeufs…

Lien utile : ralentissement du crédit

Lien utile : simulation rachat de credit

Précédent

Le ralentissement du crédit se poursuit !

Default thumbnail
Suivant

Assurances : les complémentaires santé jugées trop chères !

Derniers articles de Brèves

commodo non ut Praesent porta. luctus leo. felis