Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le crédit gratuit !

dans News/Rachat de crédit

Dans le domaine du rachat de crédit, de nombreux acteurs sont confrontés au rachat effectif de crédits gratuits qui posent des problèmes d’ethique. En effet, ces prêts sont intéressants, car ils permettent à un client de payer par exemple en dix ou vingt fois sans frais un article qui était trop onéreux pour un achat comptant immédiat. Pour autant, même si le possesseur d’un crédit gratuit n’a pas d’intérêts à payer, il rembourse du capital, ce qui peut parfois s’avérer lourd surtout s’il y a plusieurs crédits de ce type.

Notre magazine a donc souhaité en savoir plus sur le législation relative au crédit gratuit. Tout d’abord il faut savoir que ce dernier est soumis aux mêmes articles que ceux régissant les crédits à la consommation notamment pour ce qui est de l’offre de prêt et du délai de rétractation inhérent à celui-ci. Il est à noter que cette réglementation ne s’applique qu’aux crédits gratuits dont la durée excède 90 jours. Si d’aventures, ce dernier est assorti d’un crédit à taux d’intérêt, le financeur est tenu d’éditer deux offres de prêts distinctes.

Le crédit gratuit est soumis à deux principes fondamentaux : la publicité et l’escompte. La publicité relative à ce type de produits est autorisée depuis le 2 février 2005 et doit spécifier quel est le coût du crédit et l’escompte consenti au consommateur qui paie comptant. L’escompte proposé par le vendeur est calculé d’après un barème publié semestriellement par le Journal officiel et doit ensuite être déduit du solde réglé gratuitement par l’emprunteur. Cet escompte a valeur de remise. Si vous achetez un produit 100 €uros avec un escompte à 5.6 %, ce dernier s’élèvera à 5.6 €uros de sorte qu’il ne vous restera plus que 95.4 €uros à régler réellement.

Derniers articles de News

facilisis tempus justo ut lectus in
Retour en haut