Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le plan de relance des banques françaises décrié par Bruxelles

dans Finance/News

Les premiers arbitrages des marchés financiers donne un CAC 40 en baisse de 0.54 % ce matin à 3 245,33 points. Cette tendance est très liée à l’attentisme des marchés qui mettent tous leurs espoirs de relance dans le plan de soutien à l’économie française qui sera dévoilé jeudi 4 décembre prochain. Par ailleurs, les investisseurs attendent également avec impatience l’assouplissement des taux directeurs de la BCE. D’aucuns prévoient une baisse de ces derniers de l’ordre de 75 points de base, c’est à dire de 0.75 %.

Dans l’Hexagone, c’est donc le plan de relance des banques françaises ou plutôt le prêt que l’Etat français est prêt à octroyer aux 6 plus grandes banques françaises qui est donc perçu d’un mauvais oeil par Bruxelles. Barroso estime en effet que cette mesure pourrait permettre aux banques en question de s’attirer les faveurs de nouveaux clients en s’appuyant sur des finances plus ou moins publiques, ce qu’il juge non conforme au principe du marché de libre concurrence.

Sur la scène internationale, on notera que Barack Obama vient d’annoncer sa prochaine équipe diplomatique dont le chef de file sera Hilary Clinton qui sera épaulée dans sa fonction par Robert Gates qui devrait donc rester en poste au Pentagone. Aux Etats-Unis toujours, la consommation vient peut-être de se relancer à l’occasion du Black-friday (le lendemain de Thanksgiving) qui a vu les ventes pour les fêtes de fin d’année atteindre les 10.6 milliards de $, soit 3 % de plus que l’année passée…

En Europe, le transporteur Ryanair ne déséspère pas de racheter Airlingua eu Irlande pour la somme de 748 milliards d’€uros. De son côté face à la déflation continue de sa monnaie, l’Islande est en pleine réflexion quant à l’éventuelle adoption unilatérale du Dollar ou bien de l’€uro comme monnaie intérieure. Concernant la monnaie européenne, une telle décision sans concertation avec Bruxelles serait sans intérêt, car l’Union n’autorise pas la circulation de sa monnaie sans que le pays en question ne fasse partie de la zone…

Enfin du côté des principales devises, on remarquera le raffermissement de l’Euro par rapport au dollar avec une parité qui s’établit à 1.2683. Le baril de brut stagne à 53.23 $ conformément aux déclarations de l’OPEP et enfin l’Euribor 1 an poursuit sa baisse et cote pour l’heure 3.951 %.

Derniers articles de Finance

Retour en haut