Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le rachat de crédit a parfois injustement mauvaise presse…

dans News/Rachat de crédit

Qui n’a pas entendu parler des fameux rachats de crédits ? Ces opérations financières ayant pour objet de racheter l’ensemble de ses crédits devenus trop lourd afin de retrouver un endettement normal ? On pourrait penser que ce marché qui a décuplé ses proportions depuis le nouveau millénaire s’est démocratisé au point de faire partie intégrante du paysage financier français ? Et bien, ce n’est malheureusement pas toujours vrai, car le rachat de crédit souffre parfois injustement d’une mauvaise image…

Beaucoup d’opérations de rachat de crédit sont aujourd’hui réalisées par le biais de courtiers spécialisés. Lorsque ces derniers mettent une telle articulation financière en place via l’une de leurs banques partenaires, ils touchent une commission au passage qui est légalement incluse au financement global. ce point semble de temps à autre froissé les prospects, pourtant toute peine mérite salaire…Depuis maintenant longtemps, les courtiers d’assurances ou ceux spécialisés dans le crédit immobilier pratiquent le principe du mandat. Par ailleurs, discute-t-on les frais de notaire lorqu’on fait l’acquisition d’un bien immobilier ou bien remet-on en question les 3 % de pénalités de remboursement anticipé réclamées par les banques en cas de remboursment prématuré de son prêt immo ? Il en va de même pour les courtiers du rachat de crédit, surtout si ceux-ci ont bien fait leur travail en matière de conseil.

Par ailleurs, il ne faudrait pas non plus que les personnes ayant été déçues par un courtier et le financement ainsi obtenu, généralise trop facilement le phénomène et l’applique à tout une profession. Il y a de bons et de mauvais médecins, de bons et de mauvais plombiers et comme partout de bons et de mauvais courtiers. Depuis qu’elles existent, de nombreuses enseignes ont fait depuis longtemps la preuve de leur professionnalisme.

Enfin, il ne faudrait pas non plus oublier que le rachat de crédit remplit son rôle…Un consensus notoire tend à prouver que le concept de la Commission de Surendettement n’est pas la réponse aux problèmes de surendettement des Français. Bien au contraire, certains foyers qui auraient pu être aidés par des organismes spécialisés, se retrouvent parfois pieds et poings liés par leur plan qui leur interdit toute intervention extérieure en raison du fichage qui en résulte. D’un côté, l’Etat ne restructure pas et de l’autre, il souhaite ardemment que les Français consomment pour relancer la croissance, moteur de notre économie, ce qui implique qu’ils aient recours au crédit à la consommation.

Cette ambiguité ou plutôt ce curieux paradoxe explique d’ailleurs peut-être en partie que la réforme du crédit revolving ne soit pas aussi simple qu’initialement prévu…Jusqu’à preuve du contraire, le rachat de crédit, s’il ne peut tout résoudre, est l’une des armes permettant de lutter contre le malendettement !

Lien utile : rachat de dette

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

efficitur. commodo nec ut tempus felis dolor quis Sed Aliquam pulvinar
Retour en haut