Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le rachat de crédit alimente épargne salariale, PERCO et autres PEE !

dans News/Rachat de crédit
Le rachat de crédit alimente l'épargne salariale
Le rachat de crédit alimente l'épargne salariale

A l’heure où la fusion entre Caisse d’Epargne et Banque Populaire est imminente et que l’épargne salariale est de plus en plus perçue comme un complément de retraite devenu indispensable, les nouveaux moyens mis à la disposition des salariés pour épargner ont le vent en poupe ! Il suffit de lire l’article « retraites : les Perco font toujours recette auprès des salariés » publié hier par les Echos qui démontre à quel point les Français ont compris qu’il fallait se constituer un capital retraite complémentaire.

Le rachat de crédit peut être l’opportunité de démarrer un tel processus ou le renforcer. Son rôle ne se limite pas à réduire l’endettement des personnes restructurées, mais de leur procurer dans la même enveloppe une nouvelle capacité d’épargne et surtout une enveloppe de trésorerie qui doit si possible être affectée à trois postes différents.

Le premier est de placer une somme sur un PERCO par exemple, c’est à dire un Plan d’Epargne Retraite Collectif, déjà alimenté par le salarié et par l’entreprise afin de se constituer une rente ou un capital retraite à long terme. Il ne faut pas hésiter à emprunter quelques milliers d’€uros si c’est envisageable. Ensuite, l’épargne doit s’orienter vers un placement à moyen terme qui rentre toujours dans un dispositif d’épargne salariale, car souvent performant ou plus que les placements bancaire standards. Privilégiez un Plan d’Epargne Entreprise, ce dernier n’est bloqué que 5 ans et la somme rajoutée au capital existant vous donnera une certaine marge de manoeuvre à moyen terme (l’achat d’un véhicule par exemple). Enfin, à court terme, profitez d’un rachat de crédit pour obtenir une trésorerie disponible immédiatement. Quelques milliers d’€uros sur votre compte courant ou sur votre Livret A vous permettront de pallier à tout achat imprévu et vous éviteront de recourir à nouveau au crédit conso.

Une restructuration de 120 000 euros devraient toujours inclure 5 à 10 000 €uros de trésorerie dans cette optique !

Lien utile : rachat de dette

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

et, efficitur. Donec quis dolor fringilla libero Aenean eget nunc
Retour en haut