Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le rachat de crédit en réponse au chômage en hausse et au nombre de demandeurs d’emploi

dans News/Rachat de crédit

Surf-FinanceLes acteurs du rachat de crédit, courtiers en ligne et banques spécialisées confondues, constatent que de plus en plus d’internautes réalisent une simulation de rachat de crédit consécutivement à un licenciement économique. Le pouvoir d’achat de ces personnes est réduit par la perte de leur emploi et la baisse de revenus qui en résulte peut transformer un endettement jusqu’alors contenu en surendettement. C’est donc logiquement que des demandeurs d’emploi sollicitent un rachat de crédit afin d’atténuer le poids de leurs crédits en cours. Les récents chiffres du chômage en hausse de 58 500 personnes en avril confortent ce phénomène et présentent le rachat de crédit comme réponse au chômage en hausse, mais peut-on obtenir un rachat de crédit dans cette situation ?

La réponse est malheureusement non. Que ce soit pour un crédit immobilier, un prêt personnel ou un rachat de crédit, les banques n’octroient de crédit qu’à la condition que les emprunteurs puissent attester de revenus assurés et récurrents. Par les temps qui courent, les resserrements de critères auxquels elles ont procédés les amènent à ne prêter qu’à des profils fiables : des personnes en CDI, ayant des revenus de libéraux depuis plus de 3 ans ou bien des retraités.

Le cas des chômeurs et demandeurs d’emploi de plus ou moins longue date échappent donc complétement à cette logique de sorte que ces personnes ne peuvent pas obtenir de rachat de crédit en raison de la précarité de leur situation. Même dans le cas de figure où des emprunteurs peuvent faire intervenir une caution solidaire, la chose n’est pas réalisable, les banques du rachat de crédit n’appliquant pas ce principe à leurs financements.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

Donec Praesent ultricies commodo venenatis, ut
Retour en haut