Le rachat de credit pour locataire est le plus répandu !

/

Depuis maintenant plusieurs années, voire presque quelques décennies maintenant, le rachat de crédit s’est très fortement démocratisé en répondant à des problèmes de surendettement apparus consécutivement au développement des crédits à la consommation. Parmi les solutions proposées aux demandeurs, c’est semble-t-il le rachat de credit locataire encore appelé rachat de crédit consommation qui fait l’objet de la plus forte demande. A l’heure où les crédits faciles font la une en raison de la réforme du crédit conso, un petit focus sur cette forme de rachat de prêt n’est pas dénué d’intérêt…

Le rachat de crédit locataire qui est une expression générique signifiant concrétement qu’il s’agit de regrouper ses crédits personnels et autres prêts à la consommation est a priori la formule de regroupement de crédit la plus usitée par les prospects. Plusieurs explications à cela : en premier lieu, le fait qu’il s’agit d’un type d eproduit s’adressant à la fois aux propriétaires tout comme aux locataires. Cette mixité est donc privilégié, car c’est la seule option s’offrant aux personnes locataires d’une part ainsi que le choix pour les propriétaires de ne faire racheter que leurs prêts conso en laissant en place leur crédit immobilier si ce dernier est à un taux intéressant par exemple !

C’est notamment pour cette raison qu’une récente étude du mensuel économique dévoilait qu’environ 52 % des rachats de crédits se faisaient sous la forme de rachat de crédit locataire. Mais d’autres motifs contribuent au phénomène. Les frais sont généralement plus réduits, car un passage chez le notaire n’est pas nécessaire. Pour cette même raison, les délais de mise en place du nouveau prêt sont aussi raccourcis.

Seuls petits bémols : les risques sont plus élevés pour les banques qui n’ont pas de garantie de sorte que les études sont plus lourdes. Par ailleurs, les possibilités pour obtenir de la trésorerie sont aussi limités avec des enveloppes ne dépassant pas 10 000 euros dans la plupart des cas…

Default thumbnail
Précédent

Deduction des interets d'emprunt 2011 ?

Default thumbnail
Suivant

Doublement du prêt à Taux zéro, PTZ, terminé ?

Derniers articles de News

eget ipsum leo luctus quis, ut mattis tristique consequat.