Magazine sur la finance & le rachat de crédit

Le rachat de crédit profitera-t-il de la baisse des taux du crédit immobilier à 4.3 % ?

dans News/Rachat de crédit

Beaucoup de prospects sollicitant un rachat de crédit s’interrogent sur le fait que les taux proposés sont bien souvent supérieurs à ceux du marché immobilier. Or les crédits immobiliers viennent une nouvelle fois de connaitre une baisse de la moyenne de leur taux qui s’établit à 4.3 % pour le mois d’avril. Le rachat de crédit profitera-t-il de la baisse des taux du crédit immobilier et si oui dans quelle mesure ?

Tout d’abord, il faut savoir que le rachat de crédit est un crédit comme les autres. Il est à ce titre soumis aux mêmes conditions ainsi qu’aux mêmes mécanismes de refinancement que les autres crédits. Dans le cas des prêts hypothécaires et autres crédits assortis d’une prise de garantie, les modes de refinancement sont identiques à ceux des crédits immobiliers. Les Euribor, les TEC ou les OAT, qui servent respectivement à fixer les taux révisables et les taux fixes, sont tout autant utiliser en rachat de crédit qu’en crédit immobilier.

Il est donc logique que lorsque les uns baissent, les autres baissent également. C’est d’ailleurs ce qui se passe depuis maintenant six mois environ. Il est vrai que les taux révisables ont connu une baisse conséquente en crédit immobilier, mais aussi en rachat de crédit en raison de l’effondrement des Euribor 1 mois et 3 mois. A taux fixe, la baisse a été importante dans l’immobilier, mais moins en rachat de crédit : pourquoi ?

Parce qu’en rachat de crédit, la clientèle n’est pas la même. Les personnes restructurées ne deviennent pas à proprement parler des clienst de la banque, car il n’y a ni ouverture de compte, ni vente de produits corollaires tels que les assurances ou des placements. Le client constitue un « one shot » comme le disent les Anglo-Saxons, c’est à dire qu’il ne fait l’objet que d’une opération financière ! C’est pour cette raison que cette seule opération financière doit être rentable, d’autant plus que la durée de vie moyenne des prêts hypothécaires est de 7 ans à peine…Le gain de la banque ne peut donc passer que par un taux d’intérêt plus fort qu’en immobilier.

Le rachat de crédit ne connaitra donc pas des taux fixes à 4.3 % de moyenne comme le crédit immobilier, pas plus qu’il ne l’a connu en 2006 lorsque les taux étaient historiquement bas avec en plus un contexte autrement plus favorable qu’aujourd’hui. Pour autant, les demandeurs devraient voir les taux baisser un peu en rachat de crédit, notamment au trimestre prochain avec la baisse des taux d’usure qui contraindra mécaniquement les banques à revoir leurs taux nominaux. Pour des bons dossiers, des taux proches de 5.25 ou 5.3 % devraient être à nouveau accessibles…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

Derniers articles de News

et, vel, Curabitur id risus ultricies nec sem,
Retour en haut