Le rachat de rachat de crédit se porte bien !

dans News/Rachat de crédit

Le marché de la renégociation du crédit immobilier n’est pas le seul à connaitre une période faste en raison de la baisse historique des taux d’intérêt. Les professionnels du regroupement de prêt travaillent eux aussi dans un secteur financier dont le principal moteur est aujourd’hui le rachat d’un précédent rachat de crédit. D’aucuns évoquent d’ailleurs que ce sont bien ces secondes, voire troisièmes restructurations qui maintiennent le volume des transactions sans lesquelles le marché serait bien atone…

Il y a encore quelques années, les courtiers spécialisés en regroupement de crédits de l’Hexagone observaient d’un œil étonné les statistiques des restructurations outre-Manche et outre-Atlantique. Au Royaume-Uni, certains experts soulignaient qu’un Anglais se restructurait environ tous les trois en raison des variations du marché. Plusieurs années plus tard, force est de constater que la France connait aussi le même phénomène : une majorité de dossiers traités par les courtiers ou les organismes de crédits ont déjà fait l’objet d’un précédent rachat de crédit.

Le rachat de regroupement de prêt à taux fixe !

Plusieurs raisons expliquent cette tendance. L’évolution du marché en terme de taux apporte sa pierre à l’édifice, car nombreux sont ceux désireux de profiter des valeurs planchers proposées par les prêteurs aujourd’hui. Rappelons qu’il y a encore quelques années, un prêt hypothécaire en rachat de prêt ne bénéficiait pas très souvent d’un taux attrayant, du moins en fixe. Trouver une valeur sous la barre des 4 % était quasiment impensable. Pour certains emprunteurs, il est désormais possible d’obtenir des valeurs proches des 3.5 %….avoisinant les révisables de l’époque.

Certains restructurés ont donc franchi le pas et décidé de renégocier leur premier rachat de crédit pour passer d’un taux révisable à un taux fixe et surtout pour passer à un fixe parfois inférieur d’un point et demi, voire plus…Rappelons qu’avec au moins un point gagné, les renégociations de prêt sont souvent efficaces à de rares exceptions près (lorsque les pénalités de remboursement anticipé sont par exemple très fortes). D’autres profitent de l’opération pour y réintégrer de nouveaux encours ou encore financer un projet.

D’autres cas de figure se présentent aussi. Il arrive malheureusement que certains ménages déjà restructurés connaissent un accident de vie à l’instar d’une période de chômage ou d’un arrêt maladie prolongé. Dans ce cas, l’absence ou la baisse momentanées des revenus peut à nouveau générer un endettement trop lourd qui nécessite par la suite une intervention.

Dans les différents cas de figure, il n’en est pas certain que ces opérations de renégociations de rachat de crédit maintiennent le marché et que sans elles, ce dernier serait sans doute bien atone, car les primo-restructurés se font rares..

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

*