Le remède à la finance mondiale

« Le Docteur Paulson vient d’administrer un remède de cheval à une finance mondiale malade de ses excès » pouvait-on lire ce matin dans les Echos.

En effet, le plan du secrétaire d’Etat américain devrait mettre un terme définitif à la crise amorcée par les fameux subprimes. Quant à résoudre les problèmes économiques dans leur ensemble, c’est une autre paire de manche…

Ceci dit, la confiance semble revenir comme en témoigne le Cac du 27 septembre qui a clôturé à + 2.73 %, c’est-à-dire à 4 226 points : l’indice phare de Paris a été entraîné par les bons résultats des titres bancaires, Crédit Agricole, Dexia et EADS empochant plus de 6 % de valeur !

Un patron de banque a confirmé ces impressions en soulignant que « Si l’on croit au plan Paulson, la volatilité du marché va se réduire, et les banques pourraient diminuer le montant des provisions qu’elles pensaient passer au 3ème trimestre ». L’effet yoyo devrait donc s’estomper même si pour l’heure la Bourse française perd 1.83 % en raison des affaires Alitalia et de l’annonce du plan de suppression d’emploi de Renault.

La planète finance devrait se stabiliser dans les prochains jours, notamment parce que l’augmentation de capital de Natixis n’a pas été un échec grâce à l’intervention du patron des Caisses d’Epargne (co-actionnaire du groupe avec la Banque Populaire) qui a assuré que son enseigne et la Banque Populaire seraient les garants des ratio de solvabilité de Natixis. Bonne nouvelle soutenue par une parité euro-dollar en équilibre : il faut 1.4588 billets verts pour une monnaie européenne…

Pourvu que cela dure !

Default thumbnail
Précédent

Rachat de crédit ACCORD

Default thumbnail
Suivant

Rachat de crédit Carte PASS

Derniers articles de Finance

Lorem vel, id nec sed pulvinar Praesent neque.